Accès Humanitaire

Plusieurs routes de la voirie urbaine dans la ville de Bukavu sont en délabrement très avancé. Ceci, malgré plusieurs alertes de certains acteurs sociaux. La Prunelle RDC a fait ce Mardi 18 Juin 2024, une descente sur le terrain. Le constat effectué sur certaines routes est que des passagers éprouvent d’énormes difficultés pour traverser.

Il est 12 heures 30 minutes, nous sommes sur la route place de l’indépendance–avenue Industriel.

Lire aussi : Bukavu : début des travaux de réhabilitation des routes d’Ibanda

Ici, véhicules et motos transportant des passagers peinent à traverser. Cela suite aux trous qui se sont créés dans cette route après son délabrement. De deux côtés sur ce tronçon, non loin de l’Office Congolais de Contrôle (OCC), les caniveaux sont remplis des bouteilles en plastique.

Ces bouteilles sont à la base de la stagnation des eaux provenant des ménages environnant cette route.

D’autres bouteilles ont été jetées au bord des caniveaux, dégageant une mauvaise odeur.

Sur ce même tronçon, à proximité de l’Institut de « La Trinité », la route s’est beaucoup plus dégradée.

Cette dégradation fait suite au lavage des véhicules et motos qu’effectuent certains jeunes sur ce lieu. Ces jeunes communément appelés « Lambeurs », versent de l’eau sur la chaussée endommageant davantage cette route d’intérêt commercial.

Pour Gloire Ganywamulume, l’un des motards qui exercent des courses de la place de l’indépendance jusqu’au marché de Kadutu, cette route présente plusieurs risques et met leurs vies en danger.

« Cette route nous fait beaucoup souffrir. Avec ces trous, nous avec nos clients nous parcourons des risques d’accident. Depuis qu’on nous avait interdit d’exercer nos courses dans la route principale, ce sont d’énormes difficultés. Je peux demander à nos autorités de construire pour nous cette route ».

Soulignons que d’autres routes dans les trois communes de la ville de Bukavu sont concernées par cette situation.

Il s’agit entre autres de la route quittant l’Institut Supérieur Pédagogique jusqu’à l’Essence Major-Vangu. Le tronçon compris entre la commune de Bagira et le quartier D ainsi que la route Funu-Onel passant par la paroisse de Chimpunda jusqu’au bureau du quartier Kajangu où elle rejoint la route nationale numéro 2 et plusieurs autres tronçons routiers.

Séraphin Mapenzi

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.