Accès Humanitaire

41 organisations des Jeunes signataires d’une lettre envoyée au Ministre national de la Jeunesse, rejettent les récentes élections au Conseil provincial de la Jeunesse (CPJ); qui ont selon elles, été entachées de plusieurs irrégularités.

Selon ces mouvements, associations, structures et ONG des jeunes membres du CPJ, ces élections ont été organisées par la Division provinciale de la Jeunesse; alors que le Conseil National de la Jeunesse les avait déjà suspendues.

Ils évoquent l’incompétence de la Division de convoquer ces élections, dont l’organisation est selon eux, dans les attributions du Gouverneur de province.

«La convocation de l’assemblée extraordinaire élective est de la compétence de Son Excellence Monsieur le Gouverneur de la province et aucunement du chef de Division. Le Ministère provincial en charge de la jeunesse et la division sont des observateurs dont le rôle est d’accompagner les jeunes; et veiller à la régularité de la procédure menant aux élections inclusives et transparentes. Nous constatons le mépris par la division provinciale de la jeunesse du Sud-Kivu; de la lettre du Conseil National de la Jeunesse demandant la suspension de la convocation de l’assemblée élective; en raison des multiples irrégularités qui ont entaché la procédure électorale au Sud-Kivu. Ces irrégularités ont entrainé des profondes divisions entre les jeunes; et étant porteuses des germes de conflits; ne pouvant aucunement permettre aux animateurs de cette structure; de bien servir les intérêts de la jeunesse du Sud-Kivu.» dit cette lettre adressée à Billy Kambale.

A l’issue des élections qui ont eues lieu Samedi 05 septembre dernier, Joella Sambo avait été élue présidente de cette structure de Jeunes.

Lire aussi Sud-Kivu: Joëlla Sambo élue présidente du Conseil Provincial de la Jeunesse

Ces 41 organisations de Jeunes disent condamner l’attitude «cavalière et contre-productive» de la division de la jeunesse; qui pour des raisons inavouées a tenu à organiser les élections en violation de la procédure; et sans convoquer au préalable le corps électoral; privant ainsi certains électeurs de leur droit de vote.

«Exprimons notre soutien à la décision du conseil national de la jeunesse; suspendant la convocation de l’Assemblée élective du bureau du CPJ du Sud-Kivu. Affirmons notre attachement à la légalité et insistons sur le fait que; l’élection du bureau du conseil provincial de la jeunesse doit être inclusive et transparente; tout en rappelant que le bureau du conseil sortant en tant que partie prenante doit être impliqué dans l’intégralité du processus électoral; ce qui malheureusement a tout simplement était évité à cause d’une précipitation de la division provinciale de jeunesse; dont on ne peut que prédire une issue désastreuse pour la jeunesse du Sud-Kivu.» disent-elles.

Ces jeunes disent attendre une convocation de l’assemblée élective de leur Conseil provincial au Sud-Kivu; et disent mettre en garde toute personne «qui par mauvaise foi» se présentera ou se fera passer pour président du CPJ du Sud-Kivu; pour les représenter à une quelconque activité et/ou manifestation.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.