Accès Humanitaire

Au moins quatre morts et plusieurs blessés. Tel est le bilan des affrontements entre le groupé armé Rwandais, FDLR et la milice Nduma Défense of Congo (NDC-Renové) le matin de ce mardi 3 février 2020 aux environs de 3 heures locales à Katsiru-Bukombo.

Les victimes sont deux femmes, dépendantes des éléments NDC et deux éléments FDLR. Parmi les blessés, il y a un enfant qui a été admis pour des sons appropriés à l’hôpital de Mwesso. 

Au cours de ces mêmes affrontements, des miliciens NDC-Renové ont réussi ravir une arme AK47.  

En réaction Désiré Ngabo Kisuba, porte parole de la milice NDC-Renové se dit être consterné par ces multiples attaques de la coalition FDLR/ CMC.

Selon lui, leurs adversaires ne respectent en aucun cas le droit international Humanitaire (DIH) du fait qu’ils s’attaquent toujours aux populations civiles.

« Notre position de Katsiru en groupement de Bukombo en chefferie de Bwito territoire de Rutshuru a été attaquée ce matin 03 mars par la coalition FDLR/CMC aux environs de deux heures du matin. il y a eu deux morts du côté dépendants NDC-Renové mais aussi deux du côté ennemi. Nous continuons à déplorer ces attaques qui piétinent le droit international humanitaire et nous promettons que nous ne croiserons pas les bras devant des des situations pareilles, » dit-il.

Signalons que ce n’est pas la première attaque revendiquée par cette coalition.

Plusieurs autres attaques ont été menées par ce groupe armé causant ainsi la mort à plus d’une vingtaine des civiles depuis le début de l’année 2020.

Disons aussi qu’actuellement le territoire de Rutshuru reste encore la grande poche qui loge des éléments FDLR qui selon plusieurs organisations seraient à la base des cas d’insécurité dans la chefferie de Bwito en particulier et dans le territoire de Rutshuru en général.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Partager.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.