Accès Humanitaire

Pour renforcer la sécurité et l’appui aux FARDC, le Chef de l’Etat Felix-Antoine Tshisekedi a procédé aux nouvelles nominations de responsables de la Réserve armée de la défense (RAD).

Le Lieutenant Padiri Bulemba David nommé Coordonnateur national de la réserve armée de la défense.

Le major Mayanga Makishuba Janvier, coordonnateur national adjoint chargé de l’organisation et des renseignements au sein de la RAD.

Le général de Brigade Godas Nsumpa Emery est quant à lui nommé coordonnateur national adjoint chargé du recrutement et de la mobilisation à la RAD.

Cette nomination est du Chef de l’Etat est contenue dans une ordonnance présidentielle rendue publique ce lundi, 04 décembre 2023.

Lire aussi: RDC : le Ministre de la Défense annonce la mise en place imminente d’une réserve armée de la défense

Relativement à l’institutionnalisation de la réserve armée de la défense ; les nouveaux responsables de cette structure bénéficieront, pendant leur service, d’une formation et d’un entraînement spécifique et percevront un solde ainsi que des avantages similaires à ceux des Forces armées de la République Démocratique du Congo.

Ils ont, en effet, pour mission de renforcer la sécurité et la défense du pays et l’intégrité territoriale de la RDC. La Réserve armée de la défense vient en appui aux forces armées de la République Démocratique du Congo dont la principale mission est la défense de la patrie

Les militaires retraités, les services de sécurité, les démobilisés du service militaire obligatoire et contractuel et les volontaires civils engagés dans la défense du pays constituent le corps de la Réserve armée de la défense. Ceci est conforme avec les articles 63 et 64 de la constitution.

Lire aussi: RDC: l’Ordonnance présidentielle nommant le Coordonnateur de l’ITIE attendue dans les prochains jours

Cette loi défendue par l’ancien ministre de la défense, Gilbert Kabanda, souligne certains critères d’éligibilité pour intégrer le corps de la RAD. Ils sont entre autres : être de nationalité congolaise, âgé au moins de 18 ans, disposer d’une bonne condition physique et d’une moralité irréprochable, n’avoir été condamné pour crime de guerre, crime contre l’humanité ou génocide.

Fidèle Ushindi
Partager.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.