Accès Humanitaire

En République démocratique du Congo, l’Informateur désigné par le Chef de l’Etat va devoir commencer avec les consulter pour identifier la majorité en vue de la formation du nouveau gouvernement.  En conférence de presse ce jeudi 15 février 2024 à Kinshasa, Augustin Kabuya a également dévoilé les membres de son équipe engagés dans cette mission lui confiée par Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Augustin Kabuya, l’Informateur annonce qu’il prendra contact avec différentes forces politiques qui forment l’Assemblée Nationale.

Lire aussi: Formation du gouvernement : Augustin Kabuya nommé « Informateur »

Concrètement, le Secrétaire Général de l’UDPS et informateur annonce qu’il rencontrera les formations politiques ayant concouru aux élections de décembre 2023 qui ont obtenu au moins un député selon des résultats provisoires de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Cela sans préjudice des indépendants.

Pour mener à bien son travail, Augustin Kabuya annonce qu’il est accompagné d’une équipe  constituée d’un panel d’experts aussi bien au sein des audiences qu’en dehors de celles-ci.

Pour s’assurer que les concernés sont informés, l’Informateur annonce qu’il lancera des invitations aux partis et regroupements politiques, aux personnalités suivant un agenda établi.

Augustin Kabuya annonce également que les membres de la coalition majoritaire devront signer un acte d’engagement collectif pour les partis et regroupements concernés et individuel à la majorité parlementaire.

Parmi les membres de l’Equipe de l’Informateur, figure Claude Nyamugabo, ancien député national et ancien Gouverneur du Sud-Kivu.

Plusieurs congolais attendent beaucoup de l’informateur Kabuya, désigné par Félix Tshisekedi. Il a trente jours renouvelables une fois pour son travail.

Dans les camps des partis et regroupements politiques de l’Union Sacrée, largement majoritaire à l’Assemblée Nationale, on espère que l’identification de la majorité ne sera pas l’occasion de débauchage de certains élus pour fragiliser les autres.

Lire aussi: Augustin Kabuya : « l’UDPS s’opposera à tout acte de violence ou d’incitation à la haine tribale »

Pour l’instant, les personnalités, partis et regroupements politiques de l’Union Sacrée croient toujours en la bonne foi du Président Tshisekedi.

 Jean-Luc M.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.