Accès Humanitaire

Alors qu’ils doivent défendre les intérêts de leurs provinces, les sénateurs en République Démocratique du Congo (RDC) sont les élus le moins connus et leur rôle est ignoré par le citoyen lambda. Ils sont élus au second degré par les députés provinciaux et constituent la chambre haute du parlement bicaméral du pays.

Comme la chambre basse, qui est l’Assemblée Nationale, la chambre haute a comme rôle principal de légiférer et de défendre les intérêts des provinces respectives.

Lire aussi: Sud-Kivu : seuls deux candidats sénateurs jusque ce jeudi 15 février à midi (Interview)

25 provinces de 26 que compte la RDC doivent élire 4 sénateurs par province à l’exception de la ville province de Kinshasa qui doit en avoir 8.

Les anciens présidents eux ne sont pas élus mais sont sénateurs à vie comme le cas de l’ancien Président Joseph Kabila.

Pourtant, depuis l’existence de cette chambre, leur travail n’est pas palpable sur le terrain et le citoyen lambda ne connait pratiquement pas son rôle.

Pour Oswald Rubasha, expert en matière électorale en RDC, les sénateurs devraient être les grands défenseurs des intérêts des provinces.

Il parle par exemple de la crise interinstitutionnelle qui a régné au Sud-Kivu et explique qu’il était du devoir des sénateurs d’intervenir pour régler cette question.

« Les sénateurs sont aussi des législateurs comme les députés nationaux. Mais la seule différence est qu’ils doivent défendre les intérêts de la province. Par exemple ici au Sud-Kivu, il y a eu des problèmes au niveau de l’Assemblée provinciale et le Gouverneur. Donc pour créer la stabilité dans notre province, les sénateurs devraient être sentis. C’était de leur rôle de jouer à la réconciliation entre les animateurs de ces deux institutions, c’est de leur obligation », dit-il.

Sont-ils redevables à la population comme les députés nationaux élus par le citoyen lamda au premier degré ?

« Oui » rétorque Oswald Rubasha  qui indique que les députés nationaux défendent les intérêts de toute la république et les sénateurs défendent les intérêts de la province. Ils sont donc tous redevables au peuple de la RDC.

« C’est pour cette raison que j’ai dit qu’ils devaient être au premier rang par rapport à la crise entre le Gouverneur de province et l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu. C’est eux qui devaient normalement être au premier rang, au-devant pour réconcilier ces deux institutions en province. Malheureusement, ils se sont tuent, nous ne les avons pas sentis… La crise a perduré et les députés n’ont pas travaillé pendant deux ans seulement parce que ceux qui défendent les intérêts de la province ont refusé d’agir », se plaint Oswald Rubasha.

Lire aussi: Sud-Kivu : Bernard Kateta, candidat Gouverneur et sénateur

Cet Expert en matière électorale pense que c’est un drame d’avoir la population qui ne connait pas ses sénateurs. Il estime aussi que le problème se trouve au niveau des sénateurs qui ne font aucun effort pour qu’ils soient connus par la population alors qu’ils sont élus par les représentants de la population.

Il demande aux députés provinciaux de choisir des hommes et des femmes responsables et capables de défendre les intérêts de la province. 

Claudine Kitumaini
Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.