Accès Humanitaire

    Après plusieurs jours d’accalmie, les combats ont repris ce lundi 22 Janvier 2024 entre le M23-RDF contre les groupes d’autodéfense Wazalendo et FARDC à Kanyamahoro au Nord de la ville de Goma dans le territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu. 

    La Société civile locale qui l’affirme indique que ces affrontements sont signalés sur l’axe Kanyamahoro-Buhumba aux alentours du Parc national des Virunga. Sur place, le M23 a lancé l’offensive contre les groupes d’autodéfense en larguant des obus jusqu’aux positions des FARDC.

    Lire aussi : Nyiragongo : le corps sans vie d’un homme découvert à Ngangi 2

    Pendant ce temps, d’autres nouveaux affrontements sont signalés ce même jour à Pilote et Mbuhi sur la route Kashuga -Mweso à moins de 4 kilomètres du centre commercial de Mweso dans le territoire de Masisi depuis tôt la matinée 

    Des sources locales affirment que les combattants du M23 ont attaqué les positions des Wazalendo sur la colline Mbuhi à un endroit appelé Kavumbura  et sur d’autres collines surplombant les villages Mhuhi et Pilote.

    Jusque-là, le bilan de ces affrontements n’est pas encore dévoilé mais certaines sources sur place parlent d’une accalmie qui a régné sur place, quelques heures après.

    Cette situation a même créé une forte psychose dans le chef des habitants qui se sont déplacés les uns vers  Mweso centre et d’autres à Bukama et Kashuga craignant les hostilités.

    Ce lundi, c’est plutôt un calme qui est signalé sur l’axe Mushaki-Sake-Karuba, après d’intenses affrontements qui ont eu lieu ce dimanche 21 janvier 2024. Sur place, la coalition FARDC-Wazalendo se dispute le contrôle de la cité stratégique de Mushaki et la localité de Karuba dans le Masisi avec les M23.

    Jusque-là, les Forces armées de la République démocratique du Congo ne se sont pas encore exprimées par rapport à ces nouveaux affrontements.

    Freddy Ruvunangiza, à Goma

    Partager.