Accès Humanitaire

Des cultivateurs à Kitutu et Nyamibungu dans la chefferie de Wamuzimu font face à une destruction massive de leurs champs par les vaches en divagation depuis un certain temps dans cette partie de la province du Sud-Kivu précisément en territoire de Mwenga.

Cette alerte vient d’être faite par Baraka Masilya Archimède, coordinateur du mouvement citoyen « Jeunes bâtisseurs » du territoire de Mwenga et de la ville de Kamituga, ce lundi au cours d’un entretien avec Laprunellerdc.info.

« au moins 60 hectares des cultures sont déjà ravagées par des bétails en divagation sous l’œil impuissant de la police de divagation et des agents de l’environnement. Les champs sont désormais transformés en pâturages par les éleveurs de ces vaches appartenant à la communauté Banyamulenge. », a fait savoir Baraka Masilya.

Ce mouvement citoyen constate que cette destruction impacte négativement sur la production agricole et pourtant la majorité de la population de cette contrée ne vit que de l’agriculture.

Suite à cette situation, un conflit foncier est né entre les agriculteurs et les éleveurs.

Craignant ainsi une confrontation entre communautés, les « Jeunes bâtisseurs » demandent aux propriétaires des vaches de réparer sans condition tous les préjudices causés aux cultivateurs et leurs dépendants à Kitutu et Nyamibungu.

En plus, les autorités compétentes sont appelées de s’impliquer immédiatement dans ce dossier en vue de mettre fin aux conflits fonciers entre les deux parties et de tracer des aires de pâturages et celles agricoles.

Rappelons qu’en République Démocratique du Congo, les autorités ont interdite la divagation des bétails. Cette dernière est punissable par la loi malheureusement dans plusieurs coins du pays et de la province du Sud-Kivu, cette loi souffre de son application.

Abdallah Mapenzi

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.