Accès Humanitaire

    Les affrontements ont repris ce vendredi 12 janvier 2023 entre les groupes d’autodéfense dit Wazalendo et les rebelles du M23 sur les montagnes surplombants la localité de Bushake, à Mushaki dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu).

    Depuis l’avant-midi de ce  vendredi, des tirs nourris à l’arme lourde et légère ont été entendus dans différents villages situés sur l’axe Mushaki-Sake.

    Ces tirs ont causé une grande psychose dans le chef des habitants. On observe à nouveau des déplacements des populations vers la cité de Sake et d’autres entités jugées sécurisées.

    Lire aussi : La Société Civile du Nord-Kivu dénonce une campagne de diabolisation contre elle et des menaces contre ses acteurs par le M23-RDF-AFC

    Les FARDC qui sont intervenues, pilonnent des positions des rebelles à Mushaki et ses environs où le M23 cherchait à prendre le contrôle du village Mitumbala, situé à plus ou moins 7 kilomètres de la cité de Sake.

    Le porte-parole de l’armée dans la région, le Colonel Guillaume Ndjike Kaiko a dénoncé via son compte X (twitter)  ce vendredi des tirs à l’aveuglette visant la cité peuplée de Sake située à une dizaine de kilomètres de la ville de Goma.

    « Le M23 /RDF vient de larguer à l’aveuglette des bombes au Mortier 120 dans la cité peuplée de Sake en territoire de Masisi. Il est 13 heures ce vendredi 12 Janvier », dénonce-t-il.

    Lire aussi : RDC : le groupe d’experts de l’ONU met à nu la malice autour des « wazalendo » et confirme la collaboration entre les Twirwaneho et le M23

    Des sources de la Société civile de Sake en groupement Kamurhonza indiquent qu’une bombe larguée par les rebelles du M23 aurait blessé une personne et a complètement détruit une maison. 

    Il faut souligner que ces affrontements interviennent quelques jours après une accalmie qui a été observée sur différentes lignes des fronts en territoire de Masisi où l’on note le renforcement en hommes et en munitions sur l’axe Kitshanga-Kilolirwe et Mushaki

    Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.