Accès Humanitaire

Les tunisiens de l’ Espérance de Tunis ont chuté au Caire devant les égyptiens de Zamalek (3-1). C’était lors de la quart de finale aller de la Ligue des Champions de la CAF jouée le weekend dernier au Pays de Pharaon (Egypte).

A l’issue de cette rencontre, des troubles qui ont été perpétrés par les tunisiens à l’encontre du trio-arbitral; ne sont pas restés sans retour pour ces derniers.

Ciblés comme étant les acteurs principaux des désordres qui se sont observés sur le terrain après la rencontre; deux membres du staff technique, et deux joueurs ont été frappés par des mesures disciplinaires de la CAF.

Une série des sanctions a été infligée aux tunisiens. L’entraîneur principal Mouine Chaanabi, et son adjoint Majdi Traoui écopent d’une suspension de 4 matchs. Il est reproché au coach de l’ Espérance d’avoir été agressif envers le corps arbitral. Il lui a aussi été reproché de tenir des mots offensants vis-à-vis de l’arbitre central. L’entraîneur adjoint, est quant à lui sanctionné pour proférer des menaces aux arbitres pendant ces accrochages.

Les deux chefs du staff technique tunisien ne prendront donc pas part au match retour. Ces derniers devront payer respectivement, une amande de 20000 dollars (pour le premier) et de 50000 dollars (pour le second).

Espérance de Tunis
Les joueurs de l’Espérance en discussion avec l’arbitre lors de la finale de la Ligue des champions 2018-2019 face au Wydad de Casablanca. Ph.Tiers

De l’autre part; le défenseur  Khalil Chammam et le milieu de terrain Raouf Benguit sont lourdement sanctionnés pour avoir été actifs dans ce dossier. L’ un est accusé d’avoir craché sur l’arbitre, et a participer  dans ce coup. Ces derniers prennent 6 matchs de suspension fermes. Et comme leurs entraîneurs, ils ne devront pas participer à la réception de Zamalek de ce weekend.

Les deux joueurs devront aussi verser une somme de 40 000 dollars américains à l’instance disciplinaire de la CAF, comme amande.

C’est donc un sacré coup dur qui vient frapper l’Espérance de Tunis a un moment crucial de sa saison sportive.  Un grand malheur quand on sait que l’équipe de Tunis a deux buts à remonter face à Zamalek pour filer en demi-finale. Les Sang et Or tunisiens ont aussi l’obligation de prendre leur revanche sur Zamalek, après  que ceux-ci leur aient  chipé la Super Coup de la CAF (3-1) il y a quelques semaines déjà.

Eric Shukrani

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.