Accès Humanitaire

L‘élément des Forces Armées de la République Démocratique du Congo accusé d’avoir tiré sur trois personnes faisant un mort à Alunguli dans la ville de Kindu a été condamné à la peine de mort pour meurtre ce mardi 27 octobre 2020.

C’est le Tribunal militaire de garnison de Kindu siégeant en matière répressive à Alunguli qui en a décidé ainsi au cours d’une audience foraine en procédure de flagrance qui a duré plusieurs heures.

«Dit établies en faits comme en droit les préventions de meurtre, de tentative de meurtre et dissipation des munitions de guerre, coups et blessures simples et blessures aggravées. Condamne le prévenu sans des circonstances atténuantes, à 6 mois pour coups et blessures simples, à 5 ans pour coups et blessures aggravées, à la peine de mort pour tentative meurtre et à la peine de mort pour meurtre. Faisant l’application de l’article 7 du code pénal militaire, le condamne à l’unique peine soit la peine de mort. Ordonne son renvoi des FARDC et réserve les frais », dit le dispositif du Tribunal militaire.

Lire aussi: Kindu : une enfant de 4 ans violée par trois mineurs à Alunguli

Le prévenu a également été condamné à payer des dommages et intérêts aux parties civiles entre 5.000 et 200.000 dollars américains.

Le Tribunal a également décidé d’acquitter un autre prévenu en disant non établies les préventions mises en sa charge. Il a ordonné sa libération immédiate.

Pour rappel, un militaire FARDC a tiré sur 3 personnes, le soir de ce lundi 26 octobre 2020 à Alunguli dans la ville de Kindu. Selon la Société Civile forces vives du Maniema, une personne est morte sur place, et 2 autres grièvement blessées.

Amisi Florimond, depuis Kindu

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.