Accès Humanitaire

Retour au calme à l’Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu (ISP) après deux jours de vives tensions observées dans cet établissement supérieur. Sur place, des étudiants manifestaient pour dénoncer la majoration de certains frais académiques, qu’ils qualifiaient de contraire aux dispositions règlementaires.

Après 2 jours de paralysie des activités observées, suite aux manifestations de revendication de la baisse du prix des frais académiques, l’ISP Bukavu a retrouvé son calme. Ceci après un entretien entre le Directeur Général de cette institution supérieure d’enseignement pédagogique et les étudiants manifestants.

Lire aussi : ISP/Bukavu: 14 étudiants blessés après une panique faisant croire à l’écroulement d’un mur

A l’issue de cet entretien, un terrain d’entente a été trouvé puisque les étudiants ont enfin accepté d’enlever les barricades, ouvrir la porte pour permettre l’accès et lever le sit-in.

«  L’ISP est une famille et en dans une famille il y a toujours des problèmes d’incompréhensions qui se résolvent au bout d’un moment. (…) Les étudiants avaient une réclamation légitime qui est due à la transformation du programme qui est intervenue au milieu de l’année. Il fallait donc que nous fassions des ajustements pour que cette transformation soit comprise et que les ajustements financiers soient faits. Et c’est ce que nous venons de faire avec les étudiants. En fait, le vrai problème c’est que c’était un problème national. C’est-à-dire tous les ISP ont eu ce problème, c’est dû à la suppression de la L2. C’est partout et d’ailleurs, avec notre maquette, que nous avons résolu pratiquement le problème de presque toute la République. Mais quand il y a un changement, il y a toujours des remues. Et tous les accouchements ont toujours des douleurs qui sont en fait des douleurs normales d’accouchement que la population de Bukavu commence à en faire tout un autre problème alors qu’il y a pas autre chose », se réjouit Espoir Ruhigita, le Directeur Général de l’ISP Bukavu.

Cependant, il félicite la flexibilité des étudiants et loue leur sens de compréhension. Il les félicite surtout pour n’avoir pas céder à l’instrumentalisation de certains individus qui voudraient profiter de la situation pour les intoxiquer afin parvenir à leur fin.

Lire aussi : Incendie à l’ISP/Bukavu: les étudiants plaident pour une assistance

Pour leur part, les étudiants manifestants se disent satisfaits de l’aboutissement de leur démarche. Ils sont prêts à reprendre les cours.

 « Après un entretien avec le DG nous avons trouvé des solutions palliatives qui nous arrangent dans les deux camps. Voilà pourquoi nous avons ouvert la porte. Nous plaidions pour la suppression des frais illégaux, voici les DG est d’accord avec nous et on a enlevé ces frais. Nous sommes vraiment heureux et contents de voir que notre doléance a été entendue », a exprimé l’un des manifestants.

C’est donc un dénouement heureux à l’ISP Bukavu qui permet aux étudiants et au corps enseignant de reprendre les cours dans un climat de paix.

Martial Kalala

Share.

Un commentaire

  1. Pingback: Bukavu : dans la rue, des étudiants réclament la poursuite de la réhabilitation de la RN2 Bukavu-Walungu - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.