Accès Humanitaire

Une femme, épouse et mère de 7 enfants, soupçonnée d’être une sorcière, a été brûlée vive par des habitants en colère, au village Luboye, groupement Mugote, dans la chefferie Ntambuka, en territoire d’Idjwi.

La cène a eu lieu à Luboye; ce dimanche 31 janvier 2021  au courant de la journée, aux environs de 10 heures.

Lire aussi: Idjwi: la Lucha s’en va-t-en guerre contre la justice populaire dans leur territoire

Des sources sur place renseignent que la victime était suspectée d’avoir donné la mort à deux de ses voisines du village; décédées il y a peu. 

« Ce dimanche 31 janvier, une femme nommée M’Kalibanyi du village Lubuye, Idjwi; a été brûlée vive par des jeunes encolère ce dimanche 31 janvier à 10 heures. Elle serait accusée d’être à l’origine de la mort de deux de ses voisines; décédées il y a quelques jours » dit-il. 

Cet énième cas de justice populaire à Idjwi devrait vite interpeller la conscience des autorités au vu de l’ampleur que cela ne cesse de prendre dans cette entité.

La LUCHA interpelle 

En début du mois de Janvier, la LUCHA Idjwi avait déjà alerté les autorités sur ce phénomène; qui continue à faire des victimes et parfois des innocents en pâtissent.

« Le mouvement citoyen lutte pour le changement LUCHA, constate avec regret la persistance de la justice populaire; qui prend de plus en plus de l’ampleur dans la chefferie Ntambuka; où plus d’une dizaine de personnes de sexes confondus (hommes et femmes) ont été victimes. Ceci, sous l’œil impuissant des autorités politico-administratives et d’autres services de sécurité dans cette partie de la province du Sud-Kivu. Tenant compte de la sacralité de la vie humaine, la Lucha reste étonnée de constater que l’inefficacité de services de sécurité à protéger le peuple et ses biens, n’est plus à discuter. Ces services ne font que rançonner les paisibles citoyens dans certains, se comportent de faiseurs de lois et cela se déroule en pleine journée. » disait la Lucha dans son communiqué de janvier dernier. 

Ce mouvement avait appelé la population à ne pas recourir à la vengeance ou à toujours se rendre justice mais aussi, les autorités devrait tout mettre en œuvre pour dénicher les auteurs de ces actes; afin de le punir selon la rigueur de la loi. 

Judith Maroy

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.