Accès Humanitaire

Le Procureur Général près la cour d’appel de Kinshasa signale que sur injonction du ministre de la justice, une instruction judiciaire est ouverte, aux fins d’investiguer sur l’exécution des travaux publics, inscrits dans le Programme d’urgence de 100 jours, initié par le Président Félix Tshisekedi.

Dans une série des réquisitions du Parquet Général, cet officier du ministère public demande aux parties prenantes de prêter leurs services, pour fournir des renseignements sur les différents décaissement des fonds, et sur les rapports d’exécution des tous les travaux, entre autres les sauts-de-mouton, la construction des logements sociaux et autres travaux inscrits dans ce Programme.

Dans cette réquisition, le Procureur Général demande au ministre des finances de lui transmettre les copies des ordres de paiements informatisés, et toutes les lettres de paiement d’urgence établies en faveur de toutes les entreprises retenues dans le cadre de l’exécution des travaux de 100 jours.

Il lui est aussi demandé de transmettre dans l’urgence au parquet général le rapport de l’exécution de plan de trésorerie et de décaissement des fonds en faveur des entreprises exécutant les mêmes travaux de 100 jours.

Au gouverneur de la banque centrale, il lui est demandé de fournir au PG le relevé complet de paiements effectués en faveur des sociétés exécutant les travaux de 100 jours et les bordereaux des paiements ainsi que les avis des crédits y relatifs.

Le ministre du budget lui, est prié de transmettre au PG les copies de tous les bons d’engagement, établis en faveur des sociétés exécutant les mêmes travaux ainsi que leurs numéros des dossiers y relatifs.

Du ministre des infrastructures, le PG attend la liste de toutes les entreprises retenues dans le cadre de l’exécution du programme de 100 jours.  Il lui est aussi demandé de remettre au Procureur les documents de passation des marchés publics, en rapport avec ces travaux.

Celui-ci devra également remettre les statuts des sociétés ou entreprises soumissionnaires et contractuelles, les contrats ou protocoles d’accord d’exécution des travaux, mais aussi l’avis du bureau technique de contrôle.

Signalons que le président Félix Tshisekedi, a au cours du conseil des ministres du vendredi dernier, décidé d’un audit sur l’utilisation des fonds débloqués par le Gouvernement central, pour la construction des sauts-de-mouton dans la ville de Kinshasa.

Lire aussi Construction des sauts-de-mouton: Félix Tshisekedi décide d’un audit sur la gestion des fonds et promet une descente sur terrain

Selon le Vice-Premier ministre du budget, Jean Baudouin Mayo, qui a participé le samedi 8 février 2020 à une séance d’évaluation de ces infrastructures, l’exécution des travaux est à hauteur de 55% et le décaissement à plus de 56 %. À l’en croire, le coût global de ces ouvrages est de 46 millions des dollars américains et il reste 13 millions à décaisser.

Sur place, le Premier ministre a ordonné le décaissement des 3,5 millions de dollars américains pour accélérer les travaux. Aussi, Sylvestre Ilunga Ilunkamba indiqué que le Gouvernement prend l’engagement de terminer tous les travaux d’ici le 30 juin 2020.

Bertin Bulonza

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.