Accès Humanitaire

    La Dynamique Révolution Démocratique pour les Elections Crédibles annonce des actions citoyennes pour dénoncer les irrégularités des scrutins du 20décembre 2023. Cette dynamique invite les candidats Président de la République, Députés nationaux, Députés provinciaux et Conseillers communaux, à s’approprier les actions citoyennes qu’elle compte organiser dans les Provinces, Villes et Territoires ce samedi 23 décembre 2023.

    La « Dynamique Révolution Démocratique pour les Elections Crédibles » dit avoir suivi avec déception le déroulement du scrutin du 20 décembre 2023 en République Démocratique du Congo.

    Lire aussi: Sud-Kivu : une campagne de « révolution démocratique » pour des élections crédibles

    Patient Bashombe son Modérateur rappelle qu’en date du 15 décembre 2023, cette dynamique avait mis en place une Centrale de collecte d’informations sur les éventuelles dérives et fraudes qui seraient enregistrées le jour de vote.

    « Notre Centrale de Collecte a effectivement fonctionné le 20 décembre 2023 et a enregistré les informations dans toutes les provinces, faisant état de : beaucoup de Centres de vote qui n’ont pas ouvert leurs bureaux par manque des matériels et machines ;d’autres bureaux de vote ont ouvert avec un grand retard ; plusieurs électeurs n’ont pas retrouvé leurs noms sur les listes affichées le même jour par la CENI ; plusieurs bureaux ont été saccagés ou incendiés suite aux informations sur des fraudes commises par les agents de la CENI, certaines machines à voter se sont retrouvées entre les mains des candidats de l’Union Sacrée de la Nation, le secret de vote n’a pas été respecté dans la quasi-totalité des bureaux de vote, dans certains bureaux, les membres des bureaux de vote ont été soudoyés par certains candidats, et bien d’autres défaillances », a indiqué l’Initiateur et Modérateur principal de la Dynamique.

    Suite aux fraudes, dérives et irrégularités enregistrées, les élections du 20 décembre 2023 prolongées illégalement au 21 décembre 2023 démontrent l’ « irresponsabilité », l’ « impréparation », les « insuffisances », les « incapacités » et la « légèreté flagrante » de la CENI. Des actes qui mènent cette dynamique à qualifier ces scrutins de « parodie électorale ».

    Cette structure citoyenne exige à la CENI la démission du Président Dénis Kadima endéans 48 heures pour qu’il réponde de ses actes devant la justice.

    Elle demande aussi un audit des dépenses de plus d’un Milliard de dollars engloutis dans ce processus électoral sans résultat crédible mais l’annulation pure et simple des élections chaotiques du 20 décembre 2023.

    Lire aussi: Elections en RDC : Katumbi et ses alliés dénoncent des fraudes et d’énormes irrégularités

    La Dynamique Révolution démocratique pour les élections crédibles (DRDEC) demande la réorganisation des scrutins crédibles dans un délai raisonnable.

    Suzanne Baleke
    Partager.