Accès Humanitaire

L’Asbl Jenga Tumaini a clôturé une formation d’une dizaine de femmes en coupe et couture, entamée depuis septembre 2019 dans la ville de Bukavu.

Selon Patrick Muilikwa, chargé de l’éducation au sein de cette organisation, ces femmes sont celles dont leurs enfants sont pris en charge par Jeremie Project, qui a financé cette formation.

Selon lui, c’est pour leur permettre d’être autonome financièrement, pour pouvoir subvenir aux besoins de leurs ménages, mais aussi à l’avenir, assurer la scolarité de leurs enfants.

Patrick Mwililikwa rassure que pendant 6 mois, ces dernières ont reçu une formation de qualité, et sont à présent à mesure de coudre, chacune, des habits.

«Nous avons commencé ce projet de formation en coupe et couture, avec plusieurs femmes ici. Ce sont des femmes dont Jeremie Projet a pris leurs enfants pour les scolariser. Et c’est ainsi que nous nous sommes dits que ce projet pourrait leur être utile, car ces dernières n’ont pas assez de moyens pour la scolarité de leurs enfants. Ce projet a fait six mois de formation, avec des enseignants qualifiés. Ces femmes ont fini leur formation, avec un bagage, qui peut leur permettre de se défendre. Et elles ont d’ailleurs cousu, chacune son habit.» indique-t-il.

Lors de la cérémonie de clôture  de cette formation, chaque femme a reçu un kit complet, comprenant une machine à coudre et d’autres accessoires, pour qu’il puisse les à devenir un véritable espoir pour leurs enfants.

«A travers cette machine, chaque femme peut coudre des habits à sa maison, et ça peut également l’aider à trouver à manger.» s’est réjouis Zacharie Kingombe, coordonnateur de Jenga Tumaini, qui a procédé à cette remise.

Lire aussi Coronavirus à Bukavu: «Jenga Tumaini Asbl» assiste des familles démunies

Selon lui, ce genre de formations pourront s’étendre, selon que cette association aura de moyens auprès de ses partenaires, et autres personnes de bonne volonté.

«Ça c’est l’échantillon. Nous sommes entrain de recenser d’autres personnes vulnérables, que nous serons entrain d’accompagner. Nous avons commencé avec celles-ci, mais si l’appui est là, je pense que Jenga Tumaini pourra aller au-delà.» promet Zacharie Kingombe.

Des femmes en formation dans la salle de Jenga Tumaini

Cet acte a été salué par nombreuses de ces femmes, qui souhaitent voir cette organisation et ses partenaires progresser, pour qu’elle continue avec de telles initiatives. «Nous sommes dans une période difficile, c’est pourquoi nous ne pouvons que louer une telle initiative. Avec les connaissances que j’ai reçues lors de la formation, et cette nouvelle machine qu’on vient de me donner, mes enfants ne peuvent plus manquer de quoi manger.» a dit une femme bénéficiaire.

Signalons que cette association entreprend depuis une année à Bukavu, différents types d’activités. C’est notamment l’assistance sociale pour les enfants démunis, la formation technique des parents des enfants qui sont pris en charge, l’agriculture, ainsi que l’éducation. Tout ceci avec comme objectif de leur faciliter l’éducation, donner de l’espoir, et construire l’avenir de ces enfants.

Museza Cikuru

Share.

Un commentaire

  1. serge wolkman on

    je suis telement fiere de votre travail.j’aime cet article et le projecten question.vraiment des telles formations sont á encourager.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.