Accès Humanitaire

La Nouvelle Dynamique de la société civile (NDSCI) regrette du non respect des mesures prises par le Chef de L’Etat, par certaines couches de la population.

Ces mesures prises par Félix Tshisekedi pour lutter contre la pandémie de coronavirus, consistent en la fermeture des marches, des lieux de vente des boissons et des lieux de culte.

Elle l’a fait savoir par un communiqué rendu public ce jeudi 19 mars 2020 et dont copie est parvenue à Laprunellerdc.info.

La NDSCI par la bouche de son président national Jean Chrysostome Kijana fait savoir qu’après l’annonce du Chef de l’Etat, ses membres se sont déployé sur le terrain. Ceci pour évaluer le niveau d’exécution des ces mesures.

Elle se dit surpris de constater que ces mesures, pourtant nécessaire, restent en souffrance dans certains coins de la ville de Bukavu.

Elle cite l’exemple des marchés où les attroupement de plus de 20 personnes sont toujours signalés. Des lieux de culte et même le transport en commun exercent leurs activités comme d’habitude.

Lire aussi Coronavirus en RDC: le ministre de la Santé confirme le premier décès et 5 nouveaux cas

Cette organisation de la société civile invite le gouvernement à prendre des mesures claires et pratiques pour accompagner les décisions prises. Ceci dans le cadre de stopper cette maladie qui occasionne des milliers des morts dans plusieurs pays du Monde.

Elle estime que le gouvernement devait agir  dans l’urgence en prenant des mesures claires d’accompagnement de toutes les décisions prises. 

Elle l’invite aussi à prévoir des mesures d’aide sociale aux différentes couches de la population qui ne seraient pas en mesure de vivre pendant tout le temps de la contingence sans se mouvoir.

Irenge Bagenda

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.