Accès Humanitaire

Les accidents de circulations se multiplient à Bukavu ce dernier temps, causant la mort de plusieurs personnes. Entre juillet et septembre de cette année, c’est plus de 20 personnes qui ont déjà perdu la vie. Laprunellerdc.info passe en revue certains de ces accidents rapportés par Wilfried Habamungu et David Cikuru, respectivement Vice-président de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile de Bagira et Président de la Société Civile d’Ibanda.

Sur la route place de l’Indépendance-Major Vangu, 5 personnes ont perdu la vie dans un accident de circulation; dont un technicien de la RTNC Bukavu. Un motard et son client ont également perdu la vie, percutés par un camion au niveau de la prison centrale.

A Nyawera quartier Latin, c’est une moto qui est entrée en collusion avec un véhicule; causant ainsi la mort de deux personnes.

Pour la journée de ce dimanche 20 septembre, 3 personnes ont trouvées la mort dans un accident de circulation sur la route Major-Vangu-Ruzizi 2; dont une fille de moins de 10 ans.

Lire aussi Bukavu: au moins 3 morts dans un accident de circulation à Kadutu

A Kadutu c’est une autre fillette qui a perdu la vie au rond-point carrefour après avoir été percutée par une moto. Il y a quelques jours, c’est un minibus de transport en commun qui a tué trois personnes et blessé plusieurs autres à Muhungu Bilala. Il avait connu un problème de freinage.

A l’endroit appelé chez Ishega à l’Essence, c’est un autre minibus en provenance de Panzi; qui a tué 5 personnes aux environs de 21 heures alors que 5 autres personnes venaient de mourir dans un accident à Ciriri.

La commune de Bagira n’est pas épargnée par ces accidents de circulation. Sur la route place de l’Indépendance-Maison communale; trois personnes ont trouvé la mort à Kalengera et 9 autres ont été gravement blessées.

Un accident qui rappelle la mort d’un homme; survenue au même endroit le 30 juillet, lorsque celui-ci voulait traverser la route. A Kalengera toujours c’est un garçon de 12 ans qui a été percuté par un véhicule le 12 septembre. Il a été transféré à l’hôpital général de référence de Bukavu où il poursuit des soins.

L’excès de vitesse comme cause principale

Cette situation d’accidents de circulation s’observe dans la ville sur des artères nouvellement réhabilitées.

L’excès de vitesse est toujours pointé de doigt. Les chauffeurs roulent à vive allure sans tenir compte des passants.

A côté de celui-ci, il faut également citer le non-respect du code routier. Les chauffeurs s’arrêtent n’importe où et n’importe comment; ce qui crée également des embouteillages sur la route.

Certains acteurs de la Société Civile demandent des formations ou des recyclages pour les chauffeurs; assurant le transport en commun. Disons que la majorité d’entre eux apprennent à conduire sans passer par une école de formation.

Wilfried Habamungu, vice-président de la Nouvelle dynamique de la société civile en commune de Bagira; propose même que soit posé des casse-vitesse à des endroits trop fréquentés par la population.

Thomas Uzima

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.