Accès Humanitaire

    Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI) dénonce des poursuites judiciaires contre deux journalistes de Kalonge et Bukavu pour avoir diffusé une information dénonçant la fraude électorale.

    Il s’agit du journaliste du réseau Rateco, Philémon Mutula et Rubesha Shasha, Directeur de la radio communautaire de Kalonge connu sous le nom de « Amka Congo ».

    Lire aussi: Élections en RDC: le consortium PPI-IRO met en place une ligne d’assistance numérique des journalistes et des DDH

    Ces deux professionnels des médias sont accusés d’avoir diffusé des fausses informations.

    Selon Partenariat pour la protection Intégrée (PPI),  Ntaboba Masumbuko, Président d’un parti politique est arrivé au centre de vote à Kalonge avec un kit électoral de la CENI en s’identifiant comme étant Chef de centre le jour du vote, le 20 décembre dernier.

    Cette structure de défense de droits de l’homme ajoute que vers 20 heures, le plaignant sera surpris par des habitants avec des kits électoraux dont les bulletins de vote et deux chargeurs qu’ils lui ont ravi.

    Ces deux journalistes ont été contactés par une source de la place, et information avait été diffusée par les médias de Philémon Mutula et Shasha qui comparaissent et craignent déjà pour leur sécurité.

    Il faut noter que depuis que les poursuites judiciaires engagées contre ces deux journalistes, ils ont comparu pour la 4ème fois ce 23 janvier 2024.

    La personne ressource de ces deux médias a été arrêtée après l’audition de ce même 23 janvier 2024.

    Lire aussi: Tension à l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu: deux journalistes blessés par balles

    Il faut signaler que la personne qui a saisi la justice pour les poursuites judiciaires contre ces deux journalistes serait le Chef d’un des centres de la CENI à Kalonge et en même temps Président d’un parti politique de ce coin.

    Vinciane Ntabala
    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.