Accès Humanitaire

La ville de Bukavu s’est réveillée avec des allures d’une journée ville morte alors que des électeurs sont attendus dans les centres de vote pour se choisir leur Président de la République, leurs députés nationaux, provinciaux et conseillers municipaux.

Cet engouement rend fluide les principales artères de Bukavu. A Ibanda comme à Kadutu ou encore à Bagira, pas encore de traditionnels embouteillages.

Très mouvementé, le tronçon ISP – Major Vangu jusqu’à Kadutu est calme.

Lire aussi: Spécial 20 Décembre : à Nyiragongo, un désordre observé dans plusieurs centres de vote

Pas d’embouteillage sur le rond-point Major Vangu généralement pris d’assaut par des habitants exerçant leur business.

Chez Kibonge, les commerçants ne sont pas encore au rendez-vous alors que le marché central de Kadutu est vide.

Quelques commerçants sont assis à la quête des potentiels acheteurs.

Au-delà du souci d’aller voter, c’est aussi la peur de vivre des incidents qui est évoquée par des commerçants rencontrés au marché de Kadutu.

A Kadutu, un milieu chaud de la ville, plusieurs commerçants perdent leurs marchandises en cas de manifestations ou de troubles. Les voleurs en profitent pour se faire une santé financière.

Lire aussi: Spécial 20 décembre 2023 : la situation jusqu’à 8 heures dans plusieurs régions du Sud-Kivu !

« J’ai fini de voter pour mes candidats mais je ne peux pas ouvrir mon magasin ici au marché.  J’attends que les autres ouvrent pour que je le fasse. J’ai peur de tout perdre en voulant gagner. Aujourd’hui, ce n’est pas un bon jour. C’est pendant des jours comme ceux-ci que les commerçants perdent leurs biens » ; explique une commerçante au marché central de Kadutu.

Au marché de Nyawera par exemple, il n’y a pas d’activités commerciales qui s’y exercent jusqu’à présent.

« Je ne dois pas vendre aujourd’hui. Je dois aller voter les candidats dignes qui vont se soucier du bien-être de chaque congolais. C’est un devoir civique et nous devons l’accomplir » ; dit un vendeur au marché central de Nyawera

Lire aussi: Spécial 20 décembre en RDC: plusieurs difficultés pour des électeurs, témoins et observateurs du Sud-Kivu

Il sied de dire que la journée de ce mercredi 20 décembre a été déclarée chômée et payée pour permettre aux congolais d’aller voter pour leurs dirigeants. De nombreux bureaux de l’État, les banques et autres sont donc fermés.

Ce qui est sûr est que la mobilisation est totale dans les centres de vote de toutes les communes de Bukavu. Un engouement qui pourrait avoir un coup avec les problèmes logistiques constatés dans plusieurs endroits de la ville.

Fidèle Ushindi
Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.