Accès Humanitaire

A Bukavu, la tenue de scrutins vient également avec son lot des dysfonctionnements. Au-delà des problèmes logistiques constatés çà et là, les électeurs sont butés à des nombreuses difficultés dans des centres de vote.

Au collège Alfajiri de Bukavu par exemple, Jusqu’à 10 heures, plusieurs électeurs ont du mal à retrouver leurs noms sur les listes électorales. Cette situation s’observe dans plusieurs autres centres de Bukavu.

Même chose à Nyangezi dans le territoire de Walungu.

« Les noms ne se suivaient pas selon l’ordre alphabétique. Un nom qui commence par A, se retrouve parmi les noms qui commencent par S ou P. Ceci occasionne un désordre dans plusieurs centres de vote », explique un habitant venu voter dans un centre de Bagira.

A l’Institut de Bagira, tout se passe normalement, a constaté un reporter de LaPrunelleRDC.CD. Les machines sont toutes fonctionnelles. Les témoins, observateurs et journalistes sont tous bien traités et accèdent aux bureaux de vote. La seule difficulté est que les personnes de 3ème âge ont du mal à retrouver leurs candidats sur les bulletins de vote. Ils veulent identifier leurs candidats par leur habillement…ce qui fait traîner parfois les opérations pour certains.

Lire aussi: Spécial 20 Décembre : à Nyiragongo, un désordre observé dans plusieurs centres de vote

 « Des personnes de 3ème âge ont du mal à faire le choix, vu qu’ils ne maîtrisent que la description physique et l’habillement des candidats, tout en ignorant les numéros », explique un observateur sur place.

A part ces quelques difficultés, on constate que électeurs se battent avec les témoins et observateurs. Ils veulent que tous attendent sur des longues files.

« Les journalistes, les observateurs et témoins sont très nombreux. Du coup, des électeurs attendent sur la file indienne n’acceptent pas qu’ils accèdent aux bureaux de vote ».

A Mushere, de nombreux témoins et observateurs n’avaient pas toujours accès au bureau de vote jusqu’à 9 heures. Le Président du Centre voulait que ça se passe dans l’ordre, prétextant qu’ils étaient très nombreux que les électeurs.

Lire aussi: Spécial 20 décembre 2023 : la situation jusqu’à 8 heures dans plusieurs régions du Sud-Kivu !

La question d’accès des observateurs, témoins et journalistes dans les bureaux de vote a été très présente dans plusieurs centres de Bukavu.  Des responsables des centres de vote ont trouvé une solution pour faciliter l’entrée alternée de ces observateurs et témoins qui ne peuvent pas tous contenir dans un bureau de vote.

Dans le territoire de Kabare, plusieurs bureaux de vote n’ont pas ouvert jusqu’à 10 heures. Les électeurs fatigués rentraient déjà chez eux.

La situation s’observe dans d’autres villes et territoires du Sud-Kivu.

Claudine Kitumaini
Share.

2 commentaires

  1. Pingback: Uvira : voici les observations de 160 bureaux de vote sur les 180 de la ville - La Prunelle RDC

  2. Pingback: Spécial 20 décembre 2023 : la campagne électorale se poursuit dans des centres de vote de Bukavu ! - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.