Accès Humanitaire

    La situation sécuritaire caractérisée par la guerre des rebelles rwandais M23 affecte les préparatifs des festivités de fin de l’année dans le territoire de Rutshuru en province du Nord-Kivu. Certaines familles sont frappées par la crise financière suite à cette instabilité sécuritaire ainsi que la baisse de prix des produits agricoles.

    Certains parents l’ont indiqué au reporter de LaPrunelleRDC.CD au cours d’une ronde ce 22 décembre 2023 à quelques heures de la fête de Noël chez les Chrétiens.

    Nombreux ont difficile à répondre aux besoins de leurs enfants au moment où d’autres se disent obligés de fournir plus d’efforts pour répondre aux besoins de leurs enfants.

    « La récolte a été suffisante mais les prix des produits champêtres sont actuellement en baisse. Même si je pourrais mettre mes récoltes en vente cela ne me permettra pas d’acheter des habits à mes enfants et de bonnes choses à manger pour la fête. Tout ça, c’est à cause de cette guerre nous imposée par le Rwanda à travers le M23 », explique une femme paysanne et mère de famille sous couvert d’anonymat, rencontrée à Kiseguru.

    Georgine Zirakwira est une femme de Kiwanja, elle indique qu’elle ne sait quoi faire pour subvenir aux besoins de ses enfants à cette occasion de la fête de Noël.

    « Mes enfants me dérangent du jour le jour alors que la célébration de Noël c’est d’ici le lundi. Ils me demandent ce que je veux leur acheter. Je leur montre que je n’ai rien. La crise économique nous affecte », dit-elle.

    De la part des opérateurs économiques dans différents marchés de vente, les difficultés restent les mêmes. Plusieurs d’entre eux peinent à écouler leurs marchandises suite au manque de la clientèle.

    « Je vends des habits de toutes les marques ainsi que les souliers, les clients ne se présentent pas. Je me demande comment se déroulera la fête chez moi car l’entrée est médiocre. C’est vraiment l’occupation des rebelles du M23 qui est à la base de crise. La circulation monétaire est faible suite à l’inactivité de plusieurs services  », renchérit un commerçant de l’agglomération de Nyamilima.

    Enfin, certains d’autres habitants du territoire de Rutshuru comptent passer ces festivités dans la médiation.

    « Nous ne pouvons pas festoyer pendant que nous sommes dans la guerre. Nous souffrons. Nous avons besoin de la paix », dit un habitant.

    Soulignons que depuis la résurgence du M23 dans les territoires de Masisi, Rutshuru et Nyiragongo, une crise économique sévit dans cette zone. La fermeture de l’axe routier Goma-Rutshuru située sur la route nationale numéro 2 a affecté d’avantage la vie de la population de cette partie de la province du Nord-Kivu.

    C’est suite à cette situation que l’engouement est faible en cette période des préparatifs des festivités de fin d’année dans la région.

    Mwenge Kake

    Partager.

    2 commentaires

    1. Pingback: Goma : la Police décrète une courtoisie routière de 13 jours pendant les festivités - La Prunelle RDC

    2. Pingback: Rutshuru : 7 morts et un blessé dans l'écroulement du mur d'une église à Kisharo - La Prunelle RDC

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.