Accès Humanitaire

La coordination et l’harmonisation des initiatives de paix à l’Est de la République Démocratique du Congo, était au menu d’un sommet quadripartite qui vient de se tenir à Luanda (capitale de l’Angola) ce 27 juin 2023.




Pendant les assises, le sommet a été informé des initiatives de paix des membres des Communautés économiques régionales quadripartites et du Mécanisme régional (RECS/RM) dans l’Est de la RDC sur les progrès accomplis vers la paix, la sécurité et la stabilité, ainsi que sur la situation humanitaire. 

À cet égard, LaPrunelleRDC.CD, vous propose le Sommet quadripartite en 22 points : 

1. Prend note du Rapport des Ministres du Quadripartite sur la Coordination et l’Harmonisation des Initiatives Régionales pour le rétablissement de la paix et de la sécurité dans l’Est de la République Démocratique du Congo et en approuve les recommandations ; 

Lire aussi: Mini-sommet de Luanda: la Monusco disposée à consulter les parties prenantes

2. Se félicite des réalisations dans les processus politiques, militaires, humanitaires et socio-économiques enregistrés à ce jour par les différentes parties prenantes visant à résoudre les défis auxquels est confronté l’Est de la RDC et félicite ces CER/MR pour leurs efforts inlassables ; 

3. Félicite S.E. Félix Tshisekedi, Président de la République Démocratique du Congo et S.E. Paul Kagame, Président de la République du Rwanda pour leurs engagements en faveur d’une résolution pacifique des conflits par le dialogue et la médiation sous la facilitation de S.E. João Manuel Gonçalves Lourenço, Président de la République d’Angola, Champion de l’UA pour la paix et la réconciliation et Président de la CIRGL ; 




4. Prend note des progrès réalisés par l’EAC et, à cet égard, applaudit les efforts déployés par S.E. Évariste Ndayishimiye, Président de la République du Burundi, Président de l’EAC, Président du Cadre de Coopération Paix et Sécurité pour la RDC et la Région et Champion de l’UA pour la Jeunesse, la Paix et la Sécurité en Afrique ; et il. Uhuru Kenyatta, ancien président de la République du Kenya et facilitateur du processus de Nairobi dirigé par l’EAC, tout en félicitant la Force régionale de l’EAC pour ses efforts dans le rétablissement de la paix et de la stabilité dans l’est de la RDC ; 

Lire aussi: Mini-sommet de Luanda: le M23 accepte de cesser le feu

5. Prend également note de l’engagement de la CEEAC à coopérer pleinement avec les autres organisations régionales sur les initiatives politiques, diplomatiques et sécuritaires visant à la pacification et à la stabilisation de l’Est de la RDC ; 

6. Salue les efforts déployés par la CAE, la CEEAC, la CIRGL et la SADC pour leur reconnaissance de la nécessité d’une approche harmonisée et coordonnée sous la direction de l’Union africaine pour faire face aux diverses menaces à la sécurité auxquelles la région des Grands Lacs est confrontée et les encourage à renforcer davantage leur coopération et renforcer leurs efforts de sécurité collective ; dans ce contexte, félicite la SADC, en particulier, pour son initiative appelant au renforcement de l’harmonisation et de la coordination de toutes les initiatives et efforts politiques et diplomatiques en faveur de la paix et de la sécurité dans l’est de la RDC ; 




7. se déclare préoccupé par la situation d’insécurité et humanitaire qui prévaut en RDC, exacerbée par les activités criminelles des groupes armés et terroristes; à cet égard, exige le retrait immédiat et inconditionnel de tous les groupes armés, en particulier le M23, ainsi que les ADF et les FDLR et pour le non-respect par le M23 de se retirer des territoires occupés comme indiqué dans la feuille de route de Luanda du 23 novembre 2022 ; et appelle à la mise en place de couloirs humanitaires pour faciliter l’aide humanitaire; 

8. Salue les progrès accomplis dans la préparation des sites de pré-cantonnement et de cantonnement pour le désarmement du M23, tout en soulignant la nécessité de poursuivre la mise en œuvre du Programme de Désarmement, Démobilisation, Réintégration, Stabilisation Communautaire (DDRC-S) pour les ex-combattants

Lire aussi: Sommet de Luanda: Carly Nzanzu pour la normalisation des relations entre la RDC et ses voisins

9. Souligne la nécessité de rétablir l’autorité de l’État dans les régions occupées de l’est de la RDC afin de créer un environnement propice au retour des réfugiés et des personnes déplacées et de permettre des élections pacifiques dans ces régions ; 

10. Dans ce contexte, adopte le « Cadre conjoint de coordination des initiatives de paix à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) par la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC), la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), la Conférence internationale sur les Grands Lacs régionale (CIRGL), la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) et les Nations unies (ONU) sous les auspices de l’UA », qui harmonise les initiatives du quadripartite conformément à leurs instruments et décisions pertinents avec une répartition claire des responsabilités et des accords délais; 




11. Approuve la création d’un « Groupe de travail de coordination à plusieurs niveaux composé de représentants de la RDC et du Rwanda, de l’UA, des présidents de l’EAC, de la CIRGL, de la SADC et de la CEEAC, ainsi que de l’ONU, avec un accent sur les questions politiques, diplomatiques , militaires, humanitaires et socio-économiques pour faciliter l’échange continu d’informations afin de favoriser la cohérence ; ordonne que le groupe de travail soit coordonné sous les auspices de l’UA; 

Lire aussi: Sommet de Luanda : les 3 Présidents décident le retrait « immédiat et sans condition » du M23 en RDC

12. Demande aux membres de la Quadripartite de mettre pleinement en œuvre le Cadre conjoint et de faire rapport au Conseil de paix et de sécurité de l’UA sur une base trimestrielle et aux autres réunions statutaires de l’UA ; 

13. Réitère les décisions, mécanismes et initiatives de paix antérieurs des CER/MR concernées sur la situation dans l’Est de la RDC en tant que fondement du Cadre conjoint et souligne la nécessité d’une manière coordonnée et collaborative pour assurer une mise en œuvre complète et efficace ;

14. Demande également à la Commission de l’UA de convoquer une réunion des chefs d’état-major de la défense des membres du quadripartite pour coordonner les déploiements existants et prévus dans l’est de la RDC, l’UA en accord avec la RDC ; 




15. Souligne la nécessité d’un partage d’informations et de consultations en temps opportun entre la Commission de l’Union africaine, les Nations unies et les organismes régionaux concernant les efforts de rétablissement de la paix et de la stabilité dans l’est de la RDC et dans la région ; 

16. Réitère le rôle central de l’Accord PSCF et de son mécanisme de gouvernance pour la coordination et l’échange d’informations afin d’assurer la paix et la sécurité dans l’Est de la RDC et la région et appelle à sa pleine mise en œuvre par les signataires et garants ; 

Lire aussi: Mini-sommet Luanda : Le M23 a jusqu’à ce vendredi à 18h pour quitter les zones qu’il occupe

17. prend note avec préoccupation du manque de financement prévisible, adéquat et durable; à cet égard, charge la Commission de l’UA, en coordination avec les membres du Quadripartite, d’entreprendre la mobilisation des ressources pour la mise en œuvre efficace et efficiente du Plan directeur conjoint global ; 

18. Se félicite de la signature de l’accord de don de 2 millions de dollars entre l’UA et la CAE en facilitant le fonctionnement de l’EAC-RF et félicite les Républiques d’Angola et du Sénégal pour leur un soutien financier de 1 million d’euros chacun au processus de Nairobi dirigé par la CAE ; 




19. Se félicite également de l’annonce par la République du Gabon de 500 000 USD dans le cadre des contributions aux efforts de paix dans l’Est de la RDC ; et lance un appel aux États membres de l’UA pour qu’ils contribuent volontairement financièrement aux processus de paix en Afrique; 

Lire aussi: A Luanda, Tshisekedi a sollicité l’appui de l’Angola face à la crise politique en RDC

20. Reconnaît les efforts déployés par les Forces armées de la RDC (FARDC), l’EAC-FR et la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Congo (MONUSCO) visant à éradiquer toutes les forces négatives opérant dans la région ; rend également hommage à tous les hommes et femmes, y compris les civils qui ont fait le sacrifice ultime dans l’Est de la RDC ; et exprime ses condoléances à leurs familles et pays tout en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés ; 

21. Exprime sa gratitude à la République d’Angola pour avoir accueilli le premier Sommet quadripartite ; 




22. Décide d’institutionnaliser le Sommet quadripartite, en tant que plateforme d’harmonisation et de concertation ; à cet égard, attend avec intérêt la convocation du 2ème Sommet Quadripartite et se félicite de l’offre de la République du Burundi d’abriter le 2ème Sommet Quadripartite à Bujumbura, Burundi.

Participation

Ce Sommet regroupant la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC), la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), le Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), et la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC), ainsi que les pays concernés à savoir, la République Démocratique du Congo et la République du Rwanda, avec la participation des Nations Unies,  a été convoqué par la Commission de l’Union africaine (UA). 

Il a été suivi par João Manuel Gonçalves Lourenço, Président de la République d’Angola, Champion de l’UA pour la paix et la réconciliation en Afrique et Président de la CIRGL,  Félix-Antone Tshisekedi Tshilombo, Président de la République démocratique du Congo, Évariste Ndayishimiye, Président de la République du Burundi, Président de l’EAC et de l’Accord-Cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région, ainsi que champion de l’UA pour la jeunesse, la paix et la sécurité en Afrique, Ali Bongo Ondimba, Président de la République du Gabon et Président de la CEEAC, Dr Emmerson Dambudzo Mnangagwa, Président de la République du Zimbabwe et président du Conseil de paix et de sécurité pour juin 2023, Dr Nangolo Mbumba, Vice-président de la République de Namibie et Président de l’Organe de la SADC chargé des affaires politiques, de défense et de sécurité. 

Le Rwanda a été représenté par Vincent Biruta, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. 

Lire aussi: Agression de la RDC par le Rwanda : Félix Tshisekedi à Luanda pour une rencontre directe avec Kagame

D’autres hautes personnalités ont assisté à ce sommet quadripartite notamment Uhuru Kenyatta, ancien Président de la République du Kenya et facilitateur du processus de Nairobi dirigé par la CAE, l’ambassadeur Dr. Peter Mutuku Mathuki, secrétaire général de l’EAC ; l’Ambassadeur Gilberto da Piedade Verissimo, Président de la Commission de la CEEAC ; l’Ambassadeur Joao Samuel Caholo, Secrétaire Exécutif de la CIRGL et l’ambassadeur Elias Magosi, secrétaire exécutif de la SADC ; et M. Parfait Onanga-Anyanga, Représentant spécial auprès de l’UA et Chef du Bureau des Nations Unies auprès de l’UA, représentant le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres ; assisté au Sommet. 

Bertin Bulonza
Share.

2 commentaires

  1. Pingback: Crise en RDC : João Lourenço convoque un mini-sommet extraordinaire ce vendredi 16 février 2024 à Addis-Abeba - La Prunelle RDC

  2. Pingback: RDC-Rwanda  : ce que Félix Tshisekedi doit clairement dire à Paul Kagame (Jean Bosco Muhemeri) - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.