Accès Humanitaire

Le Mouvement du 23 mars (M23) accepte de cesser le feu, conformément à l’appel des Chefs d’Etat lors du Mini-sommet tenu à Luanda mercredi 23 novembre.

Dans un communiqué rendu public la soirée de ce vendredi, et consulté par Laprunellerdc.info, le M23 dit « accepter le cessez-le-feu tel que recommandé par les Chefs d’Etat. » Cependant, il demande au Gouvernement de Kinshasa de le respecter à son tour.

Faute de quoi, ce mouvement rebelle menace de reprendre les hostilités, en cas de « violation de ce cessez-le-feu ».

Le Communiqué des Chefs d’Etat ayant pris part au mini-sommet de Luanda, a pourtant accordé au M23 jusqu’à ce vendredi 25 novembre 2022 à 18h, pour quitter les entités qu’il occupe actuellement. Les Chefs d’Etat ont également menacé de lancer une offensive pour les déloger « par force », en cas de résistance.

Le communiqué du M23 ne précise pas s’il compte se retirer des zones qu’il occupe. D’après des sources contactées par Laprunellerdc.info ce soir à Kiwanja et à Rutshuru-centre, aucun mouvement de retrait de ces rebelles n’avait encore été noté jusqu’aux environs de 21 heures.

Difficile donc de savoir, pour l’instant, si la force régionale de l’EAC va être déployée comme le prévoit le communiqué des Chefs d’Etat. Ces derniers  ont annoncé la création des conditions en vue de l’occupation des zones actuellement sous contrôle du M23 par la force de l’EAC.

Retrait du M23 des zones occupées et son repli dans ses positions initiales , conformément aux conclusions de la réunion extraordinaire des chefs d’état-major Généraux des forces armées de l’EAC du 8 novembre 2022, tenue à Bujumbura, République du Burundi, sous le contrôle de la force régionale et du mécanisme ad-hoc en collaboration avec la Monusco. Initialement, le Kenya va déployer ses contegents à Goma, et ensuite à Bunagana, Rutshuru et Kiwanja lors du désangagement et le repli du M23 dans ses positions initiales de Sabinyo du côté RDC pour ne plus se mouvoir au-delà de la ligne des villages Bigega, Bugusa, Nyanbikona, Mbuzi, Rutsiro et Nkokwe”, ont-t-ils noté dans ce communiqué.

Les Chefs d’Etat ont également annoncé le retour des habitants actuellement en déplacement, une semaine après la date annoncée du retrait du M23 et de la cessation des hostilités.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.