Accès Humanitaire

    Un élément des Forces armées de la République Démocratique du Congo a été condamné à perpétuité pour meurtre commis sur un jeune homme  ce 10 janvier 2024 à Kabare dans la province du Sud-Kivu (Est de la RDC). Dans un procès organisé ce lundi 8 janvier 2024, la justice militaire a condamné également l’Etat congolais.

    Pour le mouvement « Laissez Kabare Vivre », ce verdict prouve l’efficacité de la justice militaire dont la population du territoire de Kabare et du Sud-Kivu en général a besoin  

    Lire aussi:Kabare : colère sur la route Kavumu, un homme tué par un élément FARDC à Miti

    « Il a été retenu aussi une condamnation de l’Etat congolais d’avoir attribué à un militaire incivique l’arme car la protection de personnes et de leurs biens est une mission reconnue à l’État. Il a été retenu une somme équivalent à 30.000 dollars comme frais d’indemnisation de la famille victime et cela à charge de l’Etat congolais ».

    Le MLKV remercie vivement l’implication personnelle du Général de la 33ème Région Militaires du Sud-Kivu et Maniema et son Compagnon l’Auditorat militaire, la PNC, les autorités Politico-administratives: le Ministre provincial chargé des Affaires Intérieures, l’AT de Kabare, le Chef des groupements Miti, Bugorhe et Bushumba et toute la population venue pour cette affaire pendant 3 jours d’audience, renseigne Barthélémy Mwambusa, Coordonnateur de MLKV. 

    Le Mouvement « Laissez Kabare Vivre » appelle la population de Kabare à soutenir la justice Congolaise pour que la sécurité soit rétablie dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

    Tresor Wilondja

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.