Accès Humanitaire

    Christophe Beseane Nangaa, Gouverneur de la province du Haut-Uele, également membre de l’Union Sacrée de la Nation, a fait ce dimanche 21 janvier 2024 des déclarations révélatrices par rapport au choix de son frère Corneille Nangaa, initiateur de l’Alliance Fleuve Congo (AFC), une plateforme collaborant avec le mouvement du 23 Mars (M23) et ancien Président  de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

    C’est dans une conférence de presse tenue ce dimanche à Kinshasa que le Numéro un de la province de Haut-Uele a mis à nu les divergences avec Corneille Nangaa.

    Lire aussi : Corneille Nangaa en chef rebelle (AFC) : Adrien Zawadi regrette une fin malheureuse d’un ancien animateur d’une institution d’appui à la démocratie !

    A en croire Christophe Nangaa, le choix politique de Corneille Nangaa d’initier l’AFC n’est rien d’autre qu’un choix personnel et non de la famille Nangaa. 

    « Corneille est mon frère biologique, et bien que nous partagions le même sang, nos chemins politiques divergent profondément. Il a choisi son propre parcours, celui de l’Alliance Fleuve Congo (AFC), une plateforme politico-militaire en collaboration avec le M23. Mais, en tant que famille Nangaa, nous n’avons jamais opté pour la voie de la violence. Il est adulte et responsable de ses choix», a déclaré Christophe Baseane Nangaa, soulignant la séparation des engagements politiques au sein de la famille.

    Ainsi, ce dernier désapprouve à voix haute les rumeurs faisant la une qui impliquerait la famille Nangaa dans les activités rebelles dans cette plateforme de leur frère.

    En somme, Christophe Nangaa appelle Corneille Nangaa, l’initiateur de l’AFC à revenir à la raison et l’invite à réaliser qu’il ne peut pas endosser la responsabilité des actions controversées des Rwandais. 

    Suzanne Baleke

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.