Accès Humanitaire

Après la destruction de certaines tombes et l’exhumation des corps aux cimetières de l’ITIG à Goma dans la province du Nord-Kivu, le Gouverneur militaire a annulé l’arrêté portant désaffectation d’une portion de terre dans ce coin de la ville de Goma. Une désaffectation considérée comme une tentative de spoliation.

Dans un message officiel, la mairie est instruite à annulation des travaux sur les cimetières de l’institut technique et industriel de Goma (ITIG) au Nord-Kivu.

Lire aussi : Goma: le Gouverneur suspend les travaux effectués au cimetière de Gabiro par un particulier

Le Major Cirimwami Nkuba, le Gouverneur militaire a annulé l’arrêté ordonnant la démolition des plusieurs tombes situées aux cimetières de l’institut technique et industriel de Goma.

Il s’agit de l’arrêté provincial du 15 avril 2021, portant désaffectation d’une portion de terre de l’ancien de l’ITIG, situé dans le lotissement Kahembe dans la commune de Karisimbi, ville de Goma, du domaine public de l’Etat pour le domaine privé de l’Etat.

Cette autorité provinciale, interdit tous les travaux peu importe la nature de celle-ci sur tous les blocs du cimetière de l’ITIG.

Le Gouverneur militaire demande à son Directeur de cabinet et conseiller principal ayant l’administration du territoire et les affaires foncières dans ces attributions, le maire de Goma, le procureur de la république près le tribunal de grandes instances, le bourgmestre de la commune de Karisimbi, les conservateurs des titres immobiliers ainsi que le chef de division du cadastre de la conscription foncière de Karisimbi de mettre en application cette décision.

Pour le Gouverneur, cette interdiction vise à préserver la paix sociale dans cette région où la situation sécuritaire n’est pas bonne.

Notons que c’est depuis le 09 mars dernier que l’opération de l’exhumation des corps et la destruction des tombes a commencé à l’ITIG dans la ville de Goma au Nord-Kivu. Une question qui a enflammé la toile.

Cette décision est historique au Kivu. Au Nord-Kivu comme au Sud-Kivu, des biens du domaine public de l’Etat sont désaffectés pour être spoliés par les gouvernants à différents niveaux.  La décision courageuse de Peter Cirimwami est saluée par différentes personnalités au Nord-Kivu et en RDC en général. 

Eliane Mufungizi

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.