Accès Humanitaire

Un minibus de marque « Hiace » a pris feu ce dimanche 9 juillet 2023 vers Kamanyola sur la route nationale Numéro 5. Selon des sources locales, ce véhicule était rempli de 145 bidons d’essence.

« Ce véhicule en provenance de Kamanyola pour Bukavu était rempli de bidon d’essence. Il a pris feu après le Camp militaire vers l’antenne Vodacom dans le Territoire de Walungu. Ces produits pétroliers sont achetés frauduleusement à Kamanyola et à Uvira ».

Lire aussi: Sud-Kivu: les pétroliers dénoncent la « fraude fiscale et parafiscale » aux douanes

Selon ces mêmes sources, cet incident s’est produit suite à une fuite d’essence dans l’un des bidons d’essence transportés, qui est tombé sur l’échappement du véhicule.

Heureusement, aucune perte en vies humaine n’a été signalée.

Les pétroliers de Bukavu réunis au sein du club des pétroliers du Sud-Kivu avaient dénoncé, il y a peu, l’importation par fraude des produits pétroliers par les opérateurs économiques de la ville d’Uvira depuis plus de 3 mois. Ces produits pétroliers viennent principalement dans des bidons.

Dans un mémorandum adressé au Gouverneur du Sud-Kivu, les pétroliers avaient indiqué que cette fraude est occasionnée par la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) en collaboration avec d’autres services intermédiaires commis à la douane.

Lire aussi: Fraude minière au Sud-Kivu : arrestation en cascade des opérateurs économiques, responsables politiques et sécuritaires

« Cette fraude est faite principalement aux postes d’entrée de Kamanyola, Kiliba, Kavimvira et Kalundu ».

Dans ce mémorandum, les pétroliers accusaient certains grossistes (Kadhafi) de la ville de Bukavu et d’autres de la périphérie de se ravitailler désormais à grande échelle à Uvira, à Kamanyola et dans la Plaine de la Ruzizi en passant par la route de Ngomo.

Cela perturbait le marché et la stabilité des prix officiels dans la ville de Bukavu en violation tacite de l’ancienne structure de prix fixant à 3400Fc le litre pour l’Essence et à 3450Fc le litre pour le Gasoil, se plaignaient-ils.

Les pétroliers ont alerté que la mauvaise gestion de ces produits pétroliers qu’on garde souvent dans des bidons à domiciles peuvent être parmi les sources des incendies dans la ville de Bukavu.

Lire aussi: Bukavu : rencontre entre pétroliers de deux Kivu

Ils ont demandé au Gouverneur de s’impliquer personnellement pour réglementer ce secteur, qui, si une fois ce désordre persiste risque d’être un danger imminent pour la ville de Bukavu.

Ces derniers envisageaient de mener des actions de grande envergure si ce secteur n’est pas urgemment assaini.

Claudine Kitumaini
Share.

2 commentaires

  1. Pingback: Bukavu : hausse vertigineuse du carburant, les pétroliers dénoncent l’inadaptation de la structure de prix à l’Est - La Prunelle RDC

  2. Pingback: RDC : Kamerhe sous pression des pétroliers ! - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.