Accès Humanitaire

    Des jeunes de la ville de Bukavu sont prêts à accepter les résultats des élections législatives nationales, provinciales et ceux des conseillers municipaux, même si leurs candidats ne sont pas proclamés.

    Ils l’ont dit à La Prunelle RDC ce 10 Janvier 2023, dans le cadre de la campagne de sensibilisation des jeunes sur la cohésion nationale, la prévention de la violence et lutte contre le discours de haine en cette période électorale.

    Des jeunes acteurs sociaux ne sont plus prêts à céder à la manipulation des hommes politiques qui ne les utilisent que dans les conflits.

    A la question de savoir ce qu’ils feront si leurs candidats ne sont pas proclamés comme députés, conseillers municipaux, ces jeunes, tous à l’unanimité ont répondu que le discours de haine des certains hommes politiques ne leur affectent pas.

    Même des jeunes candidats interrogés par La Prunelle RDC vont sportivement accepter les résultats.

    Lire aussi: Elections en RDC : Nicolas Kyalangalilwa (LGD) demande l’annulation pure et simple des élections après l’invalidation de certains candidats

    Par exemple, Didier Bahindwa, candidat député National dans la circonscription électorale de Bukavu appelle tous ses collègues candidats qui ne passeront pas à la retenue et à accepter sportivement les résultats.

    Pour lui, le vote est un exercice démocratique et que tous les candidats ne peuvent pas remporter la victoire pour Cinq postes.

    «Déjà, il faut se préparer à ne pas tomber dans la manipulation politicienne, parce qu’on a toujours vu la tendance quand on n’est pas proclamé élu. Beaucoup de candidats incitent les jeunes à la haine. Moi personnellement, si je ne passe pas, je dois comprendre c’est comme un sport et en même temps un exercice dont il faut respecter les étapes. C’est-à-dire avant; pendant et après les élections».

    Celui-ci appelle les jeunes à vivre dans la cohésion sociale et dans la paix pour le développement de la province et du pays en général.

    D’autres jeunes demandent à leurs candidats d’être des artisans de paix parce qu’échouer ou gagner aux élections n’est pas la fin du monde.

    «Si mon candidat n’est pas proclamé élu, je lui demanderai de prendre son mal en patience et d’attendre le prochain processus de 2028. Nos candidats doivent comprendre que ce n’est pas parce que moi j’ai voté pour eux qu’ils doivent nécessairement passer. En tant que jeune, j’appelle les électeurs à éviter les actes de vandalisme», explique un autre jeune rencontré sur le boulevard Patrice Emery Lumumba.

    Lire aussi: Élections en RDC : la hausse des discours de haine préoccupe l’ONU !

    Des étudiants et étudiantes sont du même avis. « Ces politiciens ont déjà leur vie. S’ils appellent les jeunes à manifester parce qu’ils n’ont pas réussi aux élections, moi je ne peux pas y aller» explique une étudiante de l’Université Évangélique en Afrique (UEA).

    D’autres jeunes sont par contre prêts à manifester pour revendiquer la vérité mais d’une manière paisible.

    «Moi si mon candidats ne passe pas en tout cas je veux manifester mais dans la paix. Je ne veux rien casser ni inciter à la haine surtout tribale. Je sais que mon candidat était fort et ces voix sur certains centres et bureaux de vote ont prouvé qu’il allait vraiment passer. S’il n’est pas proclamé je vais manifester mais dans le calme», dit ce jeune.

    Celui-ci explique que la constitution congolaise donne à tout le monde le droit de manifester mais sans troubler l’ordre public.

    Lire aussi: Elections en RDC : des candidats se font arnaquer au nom du Chef de la CENI Sud-Kivu

    L’organisation La Prunelle RDC ASBL, accompagne des jeunes de la province du Sud-Kivu depuis 2020, dans des questions de bonne gouvernance, revendication non violente des droits, la participation des jeunes dans la gestion de la chose publique.

     Pour le processus électoral en cours, La Prunelle RDC a sensibilisé les jeunes sur comment voter, le profil d’un bon candidat, sur la responsabilité de la jeunesse dans le processus électoral…,.

    Claudine Kitumaini
    Partager.

    Un commentaire

    1. Pingback: Bukavu : des électeurs s’interrogent sur l’efficacité des suppléants qui vont siéger au compte des personnes doublement élues - La Prunelle RDC

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.