Accès Humanitaire

« Nous condamnons fermement les massacres à répétition ciblant la population dans les territoires de Beni et Lubero par les terroristes des ADF et qui ont coûté la vie à plus de 150 personnes depuis juin ».

 

C’est par ces mots que le Prix Nobel de la Paix 2018 a désapprouvé les récents massacres survenus dans les régions de Beni et Lubero en province du Nord-Kivu. Des massacres qui ont fait au moins 150 morts selon plusieurs sources. Plus de 215, selon le député Gratien Iracan.

 

Lire aussi : Deux ans d’occupation de Bunagana par le M23-RDF: « deux ans de souffrance, d’humiliations et d’atrocités » (Denis Mukwege)

 

Pour le Professeur Denis Mukwege, la restauration de l’autorité de l’Etat est impérative « afin d’éliminer les capacités de nuisance de tous les groupes armés et protéger les civils ».

 

« Qu’attendent les responsables de l’Etat pour agir ? », s’interroge Denis Mukwege, fervent défenseur de la répression judiciaire contre les graves crimes commis en République démocratique du Congo.

 

Sylvie Bahati

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.