Accès Humanitaire

Le Tribunal de commerce de Bukavu a renvoyé au 24 février prochain; pour la mise en état des dossiers, l’audience entre la CAA et certains de ses clients qui l’ont assignée en justice.

A en croire un avocat, pour cette première audience, les parties ont comparu par leur conseil. Le tribunal ayant vérifié la régularité de la saisine à l’égard de toutes les parties, a; sur demande de la partie défenderesse, renvoyé la cause à un mois soit le 24 février . Ceci pour permettre aux parties d’échanger les pièces et de mieux préparer le plaidoyer.

C’est seulement après cette étape que le Tribunal a décidé de renvoyer à un mois la prochaine audience; pour permettre à toutes les parties de mieux plaider leurs causes. 

« L’audience vient d’être renvoyée au 24 février prochain; pour la mise en état des dossiers. Nos pièces vont être renvoyées aux deux assignés; et eux nous enverront également les leurs. Ceci est donc de coutume et c’est pour permettre à chaque partie de bien plaider » nous dit un avocat de la partie civile.

Lire aussi: RDC: pour un vol de 4 heures, des passagers de CAA font 4 jours entre Lubumbashi et Bukavu, la compagnie s’en moque

Notre source renseigne nous apprend que plus de 5 cabinets interviennent dans cette affaire pour le compte des demandeurs et 2 pour les parties défenderesse, la CAA et la République démocratique du Congo.

Pour rappel, 8 de 9 passagers de la Compagnie Africaine d’Aviation, victimes du mauvais traitement; lors d’un voyage entre Lubumbashi à Bukavu, ont assigné cette compagnie en justice ainsi que la RDC. A cette dernière on reproche de ne pas jouer son rôle  de garant de lza sécurité des personnes et de leur biens. 

En guise de réclamation, les demandeurs ont demandé au Tribunal de condamner  la CAA; aux dommages et intérêts de plus d’un million de dollars équivalent en francs congolais,   et au remboursement de la valeur de leur billet d’avion. 

Contre la RDC, les demandeurs ont sollicité du tribunal de la condamner; pour n’avoir pas rempli son devoir de garantir la sécurité des personnes et de leurs biens mais aussi d’exiger à la RDC de retirer la licence d’exploitation accordée à la CAA si

Judith Maroy

Partager.

Un commentaire

  1. Pingback: RDC: assignée en justice par des clients lésés, la CAA condamnée à payer 33.000 USD des DI (Exclusif) - La Prunelle RDC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.