Accès Humanitaire

Le meeting populaire organisé par le comité de soutien à la commune de Nyangezi et la société civile locale le dimanche 8 mars, aurait été dispersé par un groupe des jeunes mini d’armes blanches et des pierres.

Il était 14 heures quand les organisateurs étaient déjà sur le lieu de l’activité au monument de Munya situé au centre commercial de Nyangezi, lorsqu’ils se sont vu brutalisés par ces jeunes qui étaient aussi en état « d’ivresse » qui criaient. La société civile menace de saisir la justice.

 » Nous étions en plein meeting, mais par une grande surprise, à quatorze heures juste, nous avions vu un groupe des ‘maibobo’ drogués dans l’enclos du chef de groupement. Ils nous ont agressé, ils ont cassé notre amplificateur, nos militants ont perdu plus de quatre téléphones, des pièces d’identité et autres de grande valeur, il y a même un qui est blessé au bras gauche. Pour nous c’est déplorable de voir toute une autorité locale utiliser les ‘maïbobo’ entretenus par lui pour venir nous agresser, même son propre chauffeur connu sous le nom de MUSENGO a donné des coups à l’un de nous. Nous allons saisir la justice pour qu’elle dise le droit, nous étions là pour expliquer à nos compatriotes les bienfaits de la commune , rien que ça » a expliqué Firmin Bisimwa, Président de la Société Civile.

Il affirme qu’ils reviendront au même lieu et à Businga ce jeudi 12 mars pour la même activité de sensibilisation à la population sur les bienfaits de la commune dont ils exigent déjà l’opérationnalisation.

Contacté par Laprunellerdc. info , le chef de groupement de Karhongo-Nyangezi, Cishugi Cabwine Nyangezi, s’est réservé de tout commentaire.

Pour rappel, le jeudi 5 mars dernier, la Société Civile et le comité de soutien à la commune avait adressé au chef de poste d’encadrement administratif une lettre d’information de leur meeting tout en sollicitant sa sécurisation par les agents de l’ordre.

Mais après une réunion de sécurité élargie aux chefs de villages, le chef de poste d’encadrement administratif de Nyangezi, monsieur Mwate Ciharanyi Willy a refusé tard dans la soirée de Samedi 7 mars, la tenue de ce meeting.

Signalons que le groupement de Karhongo/Nyangezi fait partie des entités ciblées qui seront érigées en commune rurale.

Ezechiel Mushagalusa, depuis Nyangezi

Partager.

Un commentaire

  1. Vous avez une grande chance,
    On devrait tuer et non blesse.
    Vous etes devenues connaisseurs, pourquoi vous voulez voir l’avantage dela comune et non voir la desavantage?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.