Accès Humanitaire

L’Association Contre le Mal et pour l’Encadrement de la Jeunesse (ACMEJ) invite les autorités nationales et provinciales à ordonner urgemment les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) à attaquer les combattants maï-maï visibles dans le moyen plateau de Lemera, dans le village de Bulaga afin de les empêcher à ne pas s’installer dans la colilne de Munyota ancien fief du seigneur de guerre Mwenyemali.

Cette organisation de droit de l’homme l’a fait savoir à travers son bulletin rendu public ce jeudi 20 février 2020 et dont une copie est parvenue à Laprunellerdc.info.

A travers cette correspondance, ACMEJ regrette de constater que les FARDC ont arrêté les opérations qu’ils menaient contre ces rebelles à Rudaga dans les moyens plateaux de Lemera, plaine de la Ruzizi alors que ces opérations apportaient déjà de l’espoir aux habitants de cette partie de la province du Sud Kivu.

Elle indique que ces rebelles qui étaient déjà en débandade seraient actuellement visibles dans la colline de Munyota à Bulaga. Cette organisation craint la réorganisation des ces éléments rebelles sur cette colline qu’elle qualifie »dangereuse » qui fut le fief du chef rebelle Mwenyemali.

« Nous venons de l’apprendre de la part de certaines sources civiles des moyens plateaux de Lemera, dans l’axe Bulaga, que ces maï-maï, en connivence avec les rebelles Burundais FNL sont pour le moment visibles dans la colline de Munyota à Bulaga. Or, personne des moyens plateaux de Lemera n’ignore que Munyota fut le bastion ou fief du commandant maï-maï Mwenyemali qui est pour le moment avec son petit frère seigneur de guerre commandant maï-maï Buhirwa. » Indique-t-elle.

ACMEJ estime que si les rebelles Burundais du FNL le rejoignaient dans cette Colline, ils constitueront ensemble une force qui, selon elle, les FRADC auront du mal à neutraliser. Ce qui tournerait contre les habitants civils des moyens et hauts plateaux de Lemera qui risquerait d’être encore une fois de plus les victimes des atrocités de la part des ces rebelles.

« La population de plusieurs villages de moyens plateaux de Lemera craint fortement que ces maï-maï, une fois qu’ils seront rejoints par les rebelles Burundais du FNL, puisse occuper la colline de Munyota, il sera alors difficile pour les militaires des FARDC de les déloger, » craint-t-elle.

ACMEJ invite donc les autorités compétentes à ordonner les forces loyalistes à attaquer Rurambo et Munyota afin de mettre hors d’état de nuire ces combattants maï-maï avec leurs alliés rebelles Burundais FNL qui cherchent à s’installer de nouveau dans les villages de l’axe Rurambo et Kanege.

Irenge Bagenda Ibag

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.