Accès Humanitaire

Le Réseau Local de Protection des Civils (RLPC) a documenté 3 cas de tuerie en l’espace de 2 jours, dans le territoire d’Uvira en province du Sud-Kivu. Ces trois personnes ont été tuées le 10 et le 11 février 2021, dont une dans une justice populaire.

Le mercredi 10 Février dernier, un militaire a tiré à bout portant sur un jeune homme, qui est décédé des suites de ses blessures quelques heures après. «Cet incident s’est produit lors d’une discussion entre un groupe des  jeunes avec ce présumé élément de 341ème bataillon spécial Commando; qui serait ivre à  Luvungi, en groupement d’Itara.» dit cette structure de défense des droits humains.

L’autre personne tuée est un jeune d’une dizaine d’année, atteint par une balle perdue à Makobola en collectivité chefferie de Bavira, le matin de ce 11 Février 2021. «Il y aurait un échange de tirs entre les militaires FARDC et les coupeurs de routes non autrement identifiés jusque-là; qui voulaient piller les usagers de la route au niveau de Luhanga, non loin de Makobola.» dit le RLPC.  

Aussi, un cas de justice populaire a été enregistré, dont un élément FARDC lynché par des jeunes en colère à Luvungi; après avoir appris aient appris que celui-ci aurait tiré à bout portant sur un homme après une dispute. Son arme aurait même été emportée par ces jeunes. 

Tout en déplorant ces tueries, le RLPC dit attirer l’attention particulière des autorités qui ont en charge la sécurité; sur leur responsabilité de protéger la population. Il appelle ces derniers à intervenir dans l’urgence; afin de rétablir l’ordre, la tranquillité, la sécurité, la stabilité et le développement de cette région

«Aux autorités congolaises, de renforcer les mécanismes de protection des civils; en vue de mettre un terme à ces  actes ignobles dont la population civile est à la quotidienne victime; d’identifier les présumés auteurs de ces crimes et de les déférer devant la justice; pour qu’ils répondent de leurs actes perpétrés contre les paisibles citoyens de la région.» dit-il. 

Pour rappel, le RLPC a documenté 13 personnes tuées et 12 kidnappées dans la ville et territoire d’Uvira, pour le seul mois de janvier 2021.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.