Accès Humanitaire

Au Sud-Kivu, le débat autour de la création d’une nouvelle province dite d’Elila n’est pas très bien perçu par la Société Civile Forces vives. Au cours d’une communication à la presse, le Bureau de Coordination de la Société Civile constate que ce discours pour la création de la  province d’Elila prend de plus en plus forme.

Ce discours risque de diviser plutôt de d’unir les Sud Kivutiens d’autant plus qu’il ne fait pas l’unanimité sur l’emplacement du Chef-lieu de ladite province et pourrait servir de schéma vers la révision ou le changement de la Constitution, affirme la Société Civile.

Lire aussi : Exploitation illicite des minerais à Mwenga : des pasteurs Lega insistent sur la « Province d’Elila »

 Pour la Société Civile du Sud-Kivules acteurs politiques du Sud-Kivu doivent adopter un langage « cohésif » qui favorise la gestion inclusive de la province plutôt que d’agir sur les identités et créer des provinces basées sur des identités.

« Par ailleurs, Il n’est pas prouvé que les communautés dont les leaders ont toujours été aux affaires publiques soient plus développées que d’autres qui prétendent être exclus.  Presque toutes les communautés ont déjà connu des représentants dans les institutions provinciales ou nationales. Il est important de plutôt travailler sur les actions de développement dans toutes les entités, de privilégier une gestion inclusive au sein des institutions provinciales que de continuer à diviser pour mieux régner », dit la déclaration de la Société Civile du Sud-Kivu.

Il faut rappeler que le débat autour de la prétendue province d’Elila est actuellement porté par le député national élu de Bukavu, Patrick Salumu. Celui-ci justifie cela par la nécessité de mettre fin aux inégalités entre les entités des communautés autres que celles des Balega, notamment.

Mais pour d’autres observateurs, ce vieux débat autour d’une nouvelle province d’Elila survient à chaque fois que des acteurs politiques veulent se faire une santé politique. Le porteur actuel est également député national élu de la ville de Bukavu. Une ville qu’il veut laisser à d’autres communautés pour mettre en place une autre province plus tribale.

Vinciane Ntabala

Share.

Un commentaire

  1. Pingback: RDC : la Société Civile du Sud-Kivu s’oppose à la révision constitutionnelle - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.