Accès Humanitaire

Des femmes, jeunes et leaders des confessions religieuses de la province du Sud-Kivu, exigent le non renouvellement du mandat de la force régionale de l’EAC en RDC, pour participer à la 4ème phase du processus de paix  Nairobi qui aura lieu dans les prochains jours.

Ils l’ont dit lors d’une conférence de presse, organisée par le Réseau d’innovation Organisationnelle (RIO), ce Samedi 6 Mai 2023, après une séance de restitution des conclusions des processus de paix de Nairobi et celui de Luanda sur l’Est de la République Démocratique du Congo.

Dans cette séance, les parties prenantes ont analysé le contexte actuel de la paix et la situation socio-sécuritaire de la partie orientale de la RDC, et ont réitéré leur soutien à toute initiative visant à amener la paix dans l’Est de la RDC.

Néanmoins, ils s’engagent à participer à la 4è phase du processus de Nairobi prévu en RDC sous plusieurs conditions :

  1. l’évaluation de la mise en œuvre des résolutions de Nairobi 3 ;
  2. la préparation méticuleuse des travaux à travers la disponibilité de l’agenda clair et les termes de référence, la liste des parties prenantes dont les représentants sont nantis d’une forte légitimité;
  3. l’implication significative de femmes, de jeunes et de leaders de confessions religieuses et de différentes communautés ethno-tribales;
  4. Le non renouvellement du mandat de la force régionale de l’EAC en RDC pour avoir facilité la prise de plusieurs localités par le M23 frisant la manœuvre de balkanisation, le changement du mandat offensif en celui d’observation au mépris de l’accord de siège, communiqués et textes circonscrivant son mandat.
  5. la poursuite judiciaire à l’encontre des officiers du M23 impliqués dans les massacres commis à Kishishe et dans d’autres localités :
  6. l’abandon total du projet de cantonnement du M23 dans la province du Maniema et le maintien de cantonnement à Sabinyo sous l’encadrement d’une base militaire des FARDC créée pour la cause:
  7. le déploiement immédiat des FARDC et de l’administration civile de la RDC dans les zones libérées par le M23 dans le respect de la souveraineté de la RDC reconnue par tous les Etats de l’EAC;
  8. l’implication dans la facilitation des travaux de Nairobi 4 des personnalités congolaises dont l’expertise est avérée en matière de construction de la paix et la conduite de dialogue.

En vue d’accroître les chances de succès des travaux de Nairobi 4 en perspective, les participants à cette séance s’approprient la déclaration de Sociétés Civiles des provinces de l’Ituri, du Maniema, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de Tanganyika rendue publique en marge des travaux de Nairobi 3.

Signalons que cette séance de restitution s’est tenue avec l’appui financier et technique de Réseau d’innovation Organisationnelle. Elle s’est tenue dans la salle de conférence de RIO à Nguba en commune d’Ibanda.

Claudine Kitumaini

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.