Accès Humanitaire

Le Bureau de Coordination de la Société du Sud-Kivu invite les organisations des consommateurs, la délégation de la Direction provinciale de la REGIDESO, les noyaux communaux et urbains de la Société civile de la ville de Bukavu ainsi qu’une délégation de l’entreprise SOCOC dans une rencontre ce vendredi à 14 heures à leur bureau pour trouver des voies de sortie par rapport à la question de la pénurie d’eau dans la ville de Bukavu.

Le Bureau de Coordination de la Société civile du Sud-Kivu se dit très préoccupé par la pénurie d’eau dans la ville de Bukavu.

Lire aussi : Bukavu : toujours pas d’eau, la REGIDESO multiplie des explications !

Selon un communiqué rendu public ce jeudi 29 février 2024 et consulté par La Prunelle RDC, c’est depuis plus de deux mois que dure ce manque d’eau dans la ville malgré les efforts fournis par la REGIDESO.

Cette structure citoyenne regrette qu’aucune solution à ce problème social ne soit trouvée.

 Le Bureau Coordination de la Société civile craint des conséquences néfastes incalculables suite à ce manque d’eau dans une ville ou la démographie a explosé.

« Ces conséquences sont notamment les infections urinaires chez les femmes et les jeunes filles, les maladies d’origines hydriques comme le choléra, la diarrhée, l’amibe, etc, les abus sexuels dont sont victimes les femmes et les jeunes filles qui se réveillent tôt pour chercher de l’eau.  En plus de ça, les consommateurs sont contraints de payer les factures de la REGIDESO tandis que la pénurie d’eau persiste », dit Nene Bintu.

Lire aussi : Bukavu : manque d’eau, réseau vétuste, constructions anarchiques…le Directeur de la REGIDESO explique (Interview)

 En effet, dans ce même communiqué, le Bureau de Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu, salue l’effectivité des travaux de réhabilitation de la route nationale N°2, en commençant par le Lycée Wima.

 Celui-ci insiste qu’il y a un lien entre ces travaux et la perturbation de la desserte en eau potable.

 La Société Civile attribue également cette pénurie d’eau aux mouvements sismiques récurrents dans la colline du Lycée Wima qui endommagent les canalisations de la Regideso.

 Edith Kazamwali

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.