Accès Humanitaire

La Ligue des jeunes Katembo pour le développement intégral exige la réhabilitation de la route nationale numéro 3, axe Miti-Bunyakiri-Hombo, en délabrement avancé, dans le territoire de Kalehe au Sud-Kivu.

Lors d’un point de presse tenu ce mardi 20 décembre à Bukavu, ces jeunes issus de la communauté «Buuma Bw’ebatembo» indiquent que cette route est actuellement en voie de disparition. D’où l’appel à l’implication urgente des autorités à tous les niveaux, pour sa réhabilitation.

Dans son adresse, Aksanti Ombeni, Secrétaire de cette structure, rappelle que c’est grâce à cette route, que la ville de Bukavu et la province du Sud-Kivu sont servis en denrées alimentaires en provenance de Hombo et Bunyakiri, ainsi que plusieurs autres matériels.

« La Ligue des jeunes Katembo prévoyait une marche pacifique afin de réclamer auprès des autorités tant provinciales que nationales la réhabilitation de la route nationale numéro 3 surtout dans son axe Miti-Bunyakiri-Hombo, parce que c’est un tronçon qui facilite l’approvisionnement de la ville de Bukavu et d’autres territoires en denrées alimentaires et non alimentaires. Nous demandons et nous insistons, dans toute urgence, au chef de l’État de place un accent particulier sur le tronçon routier Miti-Bunyakiri-Hombo afin qu’il soit réhabilité et que les engins roulants puis y passer paisiblement. La route Miti-Bunyakiri-Hombo est un tronçon très utile non seulement pour la ville de Bukavu mais également pour d’autres de cette province. C’est delà que la ville de Bukavu est alimentée régulièrement en huile, planches, braises, arachides, bananes plantains, manioc…» explique Aksanti Ombeni, Secrétaire de la Ligue des jeunes Katembo.

Suite au délabrement avancé de cette route, la Ligue des jeunes Katembo s’interroge également sur l’accessibilité de certains coins du territoire de Kalehe, lors de l’acheminement des kits électoraux pour l’enrôlement des électeurs qui pointe à l’horizon.

Ces jeunes disent rester déterminés à poursuivre avec des actions citoyennes, jusqu’à la réhabilitation de cette route qui est actuellement un « calvaire » pour les usagers, selon eux.

Héritier Bashige M.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.