Accès Humanitaire

    La Dynamique Sauvons le Parti (DSP), branche du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) en province du Sud-Kivu, demande au secrétaire permanent de ce parti de mettre en œuvre, dans un délai raisonnable, les recommandations des commissions, prises à l’issue de la première matinée politique tenue en octobre 2019 à Lubumbashi.

    C’est la grande des résolutions prises par les cadres de ce parti, à l’issu d’une retraite politique de 2 jours, soit du 15 à ce 16 février 2020 à Murhesa en territoire de Kabare, 20 kilomètres au nord de la ville de Bukavu.

    A l’issu de ces assises, tenues dans les enceintes du Théologat Saint-Pie X,  pour réfléchir sur l’état actuel de leur parti, les membres de la DSP affirment que des résolutions ont été prises, et seront envoyées aux responsables du PPRD à Kinshasa.

    Des cadres de la DSP du PPRD/Sud-Kivu à Murhesa. Ph. Laprunellerdc.info

    Ces derniers affirment qu’ils ne sont pas réjouis de la manière dont leur parti est dirigé actuellement en province, car selon eux, il y a plusieurs antivaleurs qu’il faut combattre.

    Ils citent par exemple la nomination « injuste » des animateurs de ce parti, sans cacher qu’il se constate également « le parachutage, le clientélisme, le collinisme, l’opportunisme, l’exclusion, l’égoïsme, et le fanatisme aveugle, » qui sont, selon eux, les principaux maux qui ternissent le PPRD au Sud-Kivu, et tendent à diviser ses membres.

    Dans la déclaration lue devant la presse ce dimanche, lors de la clôture de ces assises, la DSP estime ainsi que la mise en œuvre de ces résolutions de Lubumbashi, aiderait à mettre fin à tous les maux qui sont actuellement constatés.

    « Au secrétaire permanent du parti de procéder à la mise en application, dans un délai raisonnable, des recommandations des commissions à l’issu de la première matinée politique d’évaluation, tenue à Lubumbashi du 21 au 24 octobre 2019. Ces résolutions démontrent les changements qui doivent être opérés au niveau du parti. » dit cette déclaration lue par Jean-Claude Zihalirwa, communicateur du PPRD/Sud-Kivu, et porte-parole de la DSP.

    Des cadres de la DSP du PPRD/Sud-Kivu à Murhesa. Ph. Laprunellerdc.info

    Signalons qu’une dizaine de cadres de la DSP/PPRD ont pris part à ces assises, parmi eux Alain Ntambuka, Benoît Nankola et plusieurs autres, qui réitèrent leur attachement à Joseph Kabila, leur autorité morale.

    Ils demandent par ailleurs aux cadres et militants du PPRD/Sud-Kivu de demeurer soudés, confiants et sereins, en attendant la mise en œuvre effective des dites recommandations, pour se préparer à « remporter les élections de 2023 à tous les niveaux. »

    Museza Cikuru

    Share.

    Leave A Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.