Accès Humanitaire

9 présumés auteurs de viol sur mineurs comparaissent depuis ce 18 juin 2024 dans une audience foraine à Katana, dans le territoire de Kabare au Sud-Kivu.

 

Cette audience foraine est organisée par le Tribunal Militaire de Garnison de Bukavu en collaboration avec l’Association de Femmes Juristes Congolaises (AFEJUCO)  et le Bureau Conjoint de Nations-Unies aux droits de l’homme. (BCNUDH).

Lire aussi : Sud-Kivu : un consortium d’organisations condamne les violences domestiques contre des femmes et filles

 

Parmi les prévenus, on identifie des militaires, policiers et des bergers qui ont violé en utilisant notamment des armes.

 

Selon Rolande Karhebwa de l’Association des Femmes Juristes Congolaises, tous les dix bourreaux sont poursuivis pour viol sur mineurs à Bukavu, Kabare et Kalehe.

 

Elle ajoute que  parmi ces présumés auteurs de viol, un a violé deux filles et sept garçons. Il s’agit d’un élément FARDC.

 

« Nous accompagnons  un dossier qui a 9 victimes dont deux filles et 7 garçons violés par un seul militaire. Le dixième dossier n’est pas seulement de viol mais c’est un crime de masse à 4 infractions : crime contre l’humanité par meurtre, par viol, par torture et pillage, c’est commis par deux miliciens de Bunyakiri et les 8 autres prévenus sont poursuivis pour viol sur mineurs », dit- elle à La Prunelle RDC.

 

Il faut signaler que le 18 et 19 juin, toutes les parties prenantes au procès ont présenté leurs moyens de défense.

 

Selon les prévisions du Tribunal Militaire de Garnison de Bukavu, les jugements seront rendus publics ce Jeudi 20 juin 2024.

Share.

Un commentaire

  1. Pingback: Sud-Kivu: 7 personnes, parmi elles des militaires condamnées de 8 et 15 ans servitude pénale pour viol sur mineurs à Kabare - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.