Accès Humanitaire

Le Groupe de Coordination des Partenaires (GCP) séjourne au Sud-Kivu. Constitué d’une vingtaine des partenaires techniques et financiers de la RDC, des chefs des coopérations des partenaires bilatéraux des pays membres, les donateurs, les représentants de la coopération de l’Union Européenne, les représentants de la Banque Mondiale, les représentants de la MONUSCO, les représentants des agences du système des Nations-Unies, le PNUD…ce groupe a pour mission de travailler sur comment appuyer le développement et la stabilité de cette province mais également sur le désengagement et la transition de la MONUSCO.

Aussitôt arrivé à Bukavu Chef-lieu de la province ce lundi 27 mai 2024, le GCP a eu une séance de travail avec le Gouvernement provincial, pour passer en revue le processus de désengagement et de transition de la MONUSCO dans le Sud-Kivu, mais aussi des discussions sur des programmes de développement et de consolidation de la paix dans cette province.

Lire aussi : Désengagement de la Monusco : Peter Kazadi crée des équipes provinciales intégrées de transition « EPIT »

A en croire Bruno LeMarquis, Coordonnateur Résident du système des Nations-Unies et Co-président du GCP, ces assises ont permis aux deux parties d’avoir une vue commune sur les initiatives à mettre en place grâce à la feuille de route élaborée par l’équipe intégrée de transition, dirigée par le Gouverneur de Province ad intérim Marc Malago.

Selon lui, le GCP restera sur terrain durant 5 jours afin de se rendre compte de la manière d’appuyer au mieux la Province du Sud-Kivu pour que la transition soit une réussite et en tirer des leçons qui aideront pour les prochaines phases transitoires au Nord-Kivu, en Ituri et ailleurs.

Pendant les échanges, le GCP et le Gouvernement provincial du Sud-Kivu ont évoqué les potentialités et opportunités dont regorge la Province dans l’objectif de contribuer au changement du narratif de l’image qu’à l’extérieur sur la RDC.

« Nous sommes ici pour une mission de ce qu’on appelle Groupe de Coordination des partenaires. Nous sommes venus ici d’abord dans le contexte général du développement et de la stabilité de la province mais plus particulièrement dans la conjoncture du désengagement et de la transition de la MONUSCO. Essentiellement, les discussions très enrichissantes que nous venons d’avoir avec le Gouvernement ad intérim et les ministres du gouvernement provincial ont porté sur l’image potentiel du développement de la province, les opportunités, les défis et un point sur le désengagement de la MONUSCO qui est en cours et ensuite la transition. La transition c’est donc une fois que la MONUSCO est partie, certaines de ses tâches ont été transférées au gouvernement congolais en ce qui concerne la sécurité, la protection des civiles, les droits de l’homme, le renforcement des institutions, l’appui au PDDRC-S etc.. », dit Bruno LeMarquis.

Lire aussi : RDC : la MONUSCO met fin à ses opérations militaires dans le Sud-Kivu

Il rappelle que les partenaires sont là pour aider.

« Les agences des Nations-Unies, les coopérations bilatérales ou multilatérales, les ONG, la Société Civile, tout le monde veut que ça soit une réussite et tout le monde doit se mobiliser pour aider les institutions congolaises. Donc cette visite a lieu pour que tous les partenaires se rendent compte de comment on peut appuyer le mieux possible pour que cette transition soit une réussite. Que de cette transition on tire des leçons positives pour la transition au Nord-Kivu, en Ituri mais aussi pour des transitions des missions des nations unies qui se retirent dans d’autres pays », poursuit Bruno Lemarquis.

Le Gouverneur intérimaire Marc Malago a salué l’intérêt que ce Groupe de Coordination des Partenaires porte sur le Sud-Kivu. L’autorité provinciale a manifesté son entière disponibilité pour que cette mission soit un triomphe. Il a réitéré sa volonté d’œuvrer, avec l’appui du Gouvernement Central et ses partenaires dans la vision du Chef de l’État, pour combler le vide laissé par la MONUSCO.

Bertin Bulonza

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.