Accès Humanitaire

La session de septembre s’est ouverte ce mardi 15 septembre 2020 au Sénat. Parmi les travaux prévus pour cette session de 3 mois, le président de la chambre haute du Parlement a proposé l’examen en anticipation; de la possibilité de créer un compte d’affectation spéciale pour les élections.

Dans son discours, Thambwe Mwamba a indiqué que ce compte qui ne sera pas clôturé à la fin de chaque exercice budgétaire; permettra de contribuer au financement des élections.

«Toujours dans ce chapitre budgétaire, je propose d’examiner en anticipation, la possibilité de créer un compte d’affectation spéciale sous le libellé «Élections» qui par le fait de ne pas être clôturé à la fin de chaque exercice permettra d’éviter toute recherche impréparée ou contribution incontrôlée aux élections de 2023. Les montants seraient déterminés en fonction des dernières prévisions du budget des élections prochaines tel qu’il apparaît dans le rapport 2019 de la CENI.» a-t-il dit.

Lire aussi Jeanine Mabunda prône la collaboration entre institutions: «des acteurs politiques entretiennent des crises pour affaiblir les autres»

La session de septembre est essentiellement budgétaire. Le président du Sénat a, à cette occasion invité le Gouvernement à déposer le projet du budget 2021 au Bureau de l’Assemblée Nationale; conformément aux prescrits constitutionnels, dès le début de la session en cours; afin de permettre au Sénat d’y apporter son «savoir-faire.» 

«Et comme à chaque fois, je voudrais rappeler que l’examen de ce projet de budget de l’État; n’est pas un simple rituel parlementaire annuel. Il est un acte législatif de grande importance pour la vie de notre État, ainsi que celle de nos populations. Par conséquent, il devra être guidé par le souci de rencontrer leurs attentes; et de mettre à la disposition du Gouvernement un outil de gestion de sa politique aussi réaliste que pragmatique.» dit-il.

Toutefois, Thamwe Mwamba a insisté sur le fait que cette session est essentiellement budgétaire et procédera à l’examen du budget de l’État de 2021; ne doit pas éluder les autres initiatives et de contrôle parlementaire.

«C’est pourquoi je fais observer que des propositions des lois déposées depuis le début de la législature peinent à avancer; et il convient de considérer celles qui nous seront transmis par l’Assemblée Nationale prochainement. Je vous convie donc à plus d’engagement dans la production législative; afin de résorber les goulots d’étranglement et ce, dans l’intérêt supérieur de la Nation.» a dit Alexis Thambwe.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.