Accès Humanitaire

Le professeur Tshibangu Kalala, ancien ministre près le premier ministre sous le gouvernement de Bruno Tshibala, vient de claquer la porte du Front Commun pour le Congo (FCC).

La nouvelle de son départ de la plateforme dirigée par Joseph Kabila a été faite par lui même, ce mardi 30 juin 2020 devant la presse à Kinshasa.

« Pour des raisons sérieuses d’ordre moral, philosophique et politique, j’ai décidé aujourd’hui mardi 30 juin 2020, jour du 60ème anniversaire de l’accession à l’indépendance de notre cher et beau pays, de mettre fin à ma qualité de membre du FCC. » dit le professeur Tshibangu Kalala.

Cet haut cadre universitaire et ancien avocat de la RDC dans le procès contre l’Ouganda, au sujet de la guerre de 6 jours à Kisangani, explique que le pays traverse une période sombre.

Celui qui avait rejoint le Gouvernement Tshibala après le dialogue de la CENCO, dit être disposé à contribuer pour le redressement politique et économique du pays.

« Le Congo traverse une période sombre de son histoire. Les menaces sur sa stabilité sont partout. Les meilleurs enfants du Congo doivent défendre, protéger et sortir notre patrie du trou profond dans lequel elle se trouve aujourd’hui. J’ai le devoir citoyen d’apporter ma modeste contribution au redressement moral, politique et économique de la nation. » dit-il.

En quittant le FCC, Tshibangu Kalala dit avoir repris sa liberté de silence, de parole, ainsi que la liberté de pensée et d’action.

« J’espère que j’aurai des voisins libres, vrais patriotes, intègres et déterminés avec lesquels, dans la confiance et le respect mutuel, nous allons construire une belle vision de grandeur pour un Congo moderne et rayonnant. » a-t-il martelé.

Bertin Bulonza

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.