Accès Humanitaire

Des messages de soutien et de demande de plus de sécurité au prix Nobel congolais, le Dr Denis Mukwege continue de tomber.

Après les acteurs sociaux et politiques, les organisations de défense des droits humains, c’est le tour de l’Eglise du Christ au Congo ECC, une communauté à laquelle fait partie Denis Mukwege comme pasteur.

A en croire un communiqué signé par son président national, le Dr André Bokundoa, l’ECC interpelle la MONUSCO sur les menaces persistantes que subit le Prix Nobel congolais et souhaite voir celle-ci renforcer le dispositif sécuritaire placé en sa faveur.

«L’Eglise du Christ au Congo apprend par plusieurs sources les menaces que subit le Prix Nobel, pasteur, professeur et Docteur. Elle interpelle les autorités de la MONUSCO et demande le renforcement du dispositif sécuritaire qui a été mis en place afin de garantir la protection du Dr Mukwege et de sa famille.» dit le communiqué.

L’ECC a par ailleurs salué à sa juste valeur l’initiative du président de la République qui a demandé que des enquêtes soient diligentées et que le gouvernement prenne toutes les dispositions pour la sécurisation du docteur Mukwege.

Lire aussi Menaces contre Mukwege: «Nous allons être tous derrière le Prix Nobel, nous n’avons pas peur» (Martin Fayulu)

En outre, cette plateforme regroupant les églises protestantes du Congo demande aux autorités politiques et militaires du Sud-Kivu; de garantir l’intégrité physique du Prix Nobel congolais, à veiller à son honneur et à faciliter son oeuvre et son engagement.

«L’ECC demande aux autorités civiles et militaires du sud-kivu, à tous les responsables politiques et instances chargées de la sécurité dans le pays, d’assurer l’intégrité physique du Dr Mukwege, à veiller à son honneur personnel et à faciliter son oeuvre et son engagement consacré aux vulnérables» écrit-il.

Jean-Luc M.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.