Accès Humanitaire

Le député national Jean-Marc Kabund, premier vice-président de l’assemblée nationale congolaise accuse sa collègue, Jeanine Mabunda Lyoko Mudiay, présidente de la même institution, de soutenir la pétition de destitution déposée contre lui.

Dans une note du 19 mai 2020 dernier, adressée à la présidente du bureau de l’Assemblée nationale, L’élu de L’UDPS affirme que l’attitude affichée par Jeanine Mabunda témoigne de son soutien à cette pétition initiée contre lui par le député national Jean-Jacques Mamba.

«  Le fait d’avoir non seulement convoqué hors délai une réunion du bureau pour statuer sur cette question tout en empêchant, sans aucun fondement réglementaire, un membre du Bureau que je suis d’y prendre part, constitue une grave violation des principes fondamentaux qui régissent le fonctionnement de notre institution. Pareille attitude de votre part participe de la manifestation claire et nette de votre soutien à ladite pétition, vous dérobant ainsi du principe d’unité et de solidarité qui guide notre bureau », a écrit Kabund à Mabunda.

Pour rappel, une pétition a été initiée par l’élu de la Lukunga Jean Jacques Mamba du MLS, pour obtenir le départ de Kabund de son poste de premier vice-président du bureau de la chambre basse du Parlement pour avoir notamment menti, selon lui, sur le coût du Congrès qui devait se tenir sur les modalités d’application de l’État d’urgence sanitaire décrété par le président Tshisekedi.

Quelques jours après, Jeanine Mabunda à ensuite notifié Jean-Marc Kabund de cette pétition initiée contre lui par le député national du MLC Jean-Jacques Mamba.

Bertin Bulonza

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.