Accès Humanitaire

Des organisations de la Société Civile et mouvements citoyens du territoire de Kalehe au Sud-Kivu, annoncent des actions des actions à partir du 1er mai prochain, si rien n’est fait par les autorités pour le début des travaux de réhabilitation de la route nationale N°2 Bukavu-Goma, actuellement en délabrement très avancé.

Dans une déclaration rendue publique, ces structures regrettent le fait qu’aucun signe de début des travaux n’a encore été observé sur le terrain, en dépit des promesses de différentes autorités nationales et provinciales, qui avaient annoncé le début imminent des travaux sur cette route.

«En date du 27/11/2021, Monsieur M. Bahati Lukwebo et Président du Sénat de la RDCongo avait rassuré aux usagers de la route nationale Numéro 2, que la Banque Africaine de Développement a financé le projet de la construction et d’asphaltage de la dite route (soit 200Km Bukavu-Sake) à la hauteur des 99,1 Millions de Dollars Américains et par la suite, Monsieur Théo Ngwabidje Kasi, Gouverneur de la Province du Sud-Kivu, avait réaffirmé en date du 27/06/2021 le même discours et jusqu’assurer à la Société Civile que dans 2 mois les travaux seront lancés,» indique cette déclaration parvenue à Laprunellerdc.info.

Et d’ajouter : «Pendant les vacances parlementaires des élus de Kalehe, différents discours frisant le populisme et la supercherie s’en sont suivi allant dans le même contexte ; mais aujourd’hui aucun signe n’exprime lesdits travaux. Pour le moment, le trafic routier est totalement coupé entre les villes de Bukavu, Goma voir même Bunyakiri,» dénoncent-t-elles.

Ces organisations de la Société Civile et mouvements citoyens insistent que cette impraticabilité rend la vie de plus en plus chère, à tel point que le prix des denrées alimentaires et autres produits de première nécessité a triplé sur les marchés, et dans d’autres secteurs.

«La population de Kalehe déçue de ces discours et promesses toujours non réalisables depuis juin 2021, se voit abandonner par ses gouvernant et par conséquent, décide de se prendre en charge. Ainsi, si jusqu’au 1er mai 2023 rien n’est fait en termes du début des travaux de construction et d’asphaltage de ces routes, la population n’hésitera pas d’entreprendre des actions pacifiques y relatif et aucun député national ou provincial de Kalehe ne sera le bienvenu et la population prendra acte de leurs duperies et la sanction est connue de tous,» lit-on dans ce document.

Pour rappel, c’est depuis 2019 que la Banque Africaine de Développement (BAD) avait annoncé le financement de la réhabilitation de la RN2 Bukavu-Goma. En mars 2022, un contrat portant sur l’aménagement de la route quittant Goma (Nord-Kivu) pour Bukavu (Sud-Kivu), a même été signé entre la BAD et le Gouvernement congolais. Le projet a été financé à hauteur de 98 millions USD. Mais jusqu’ici, rien n’a été fait sur terrain, et les habitants, particulièrement des territoires de Kalehe et Kabare, continuent d’attendre.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.