Accès Humanitaire

    L’Observation de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), ONG de défense et de promotion de la liberté de la presse, prend acte de la libération de Nicolas Adiumi Kayembe, journaliste à la radio télévision Maendeleo, station communautaire émettant à Gety, agglomération située à  60 kms de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, au Nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

    Le journaliste a été libéré, le 3 février 2024, après 72 heures de détention au cachot de la Police nationale congolaise (PNC/Gety) et après paiement d’une amende de 54,000 francs congolais (équivalent de 20 dollars américains).

    Lire aussi : OLPA préoccupé par la détention prolongée d’un journaliste à Kinshasa

    A titre de rappel, le journaliste a été interpellé, le 31 janvier 2024, par la police locale à la demande de M. Fidel Bangajuma, nouveau chef coutumier de la chefferie de Walendu Bindi, alors qu’il se rendait à sa  rédaction. Il a été conduit au bureau de la police où il a été verbalisé par un Officier de police judiciaire (OPJ) qui l’a accusé de diffamation. Accusation consécutive à la diffusion, le 18 janvier 2024, sur les antennes de la radio télévision Maendeleo, d’une interview accordée à M. Olivier Peke Kaliaki, chef coutumier honoraire de Walendu Bindi, qui remettait en cause la légitimité de M. Fidel Bangajuma faute d’une cérémonie de remise et reprise officiel.

    Tout en prenant acte de cette libération, OLPA condamne néanmoins une incarcération injustifiée d’un journaliste qui porte gravement atteinte à la liberté de presse garantie par la législation congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

    Par conséquent, OLPA exhorte les autorités coutumières de l’Ituri à s’abstenir des actes qui menacent la liberté de la presse.

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.