Accès Humanitaire

    Le groupe d’autodéfense « Wazalendo » dénommé Front Populaire pour la Libération du Congo « FPLC »  dément être en connivence avec les rebelles du M23.

    Dans son communiqué rendu public ce lundi, 18 Mars 2024, ce groupe d’autodéfense de la patrie accuse les partisans de l’alliance de l’alliance M23-RDF-AFC dans la propagation de cette fausse accusation. 

    Lire aussi : Nord-Kivu: affrontements entre la coalition FARDC-Wazalendo et le M23-RDF sur plusieurs lignes des fronts à Rutshuru et Masisi, ce lundi 

    Le mouvement d’autodéfense FPLC dit faire plutôt partie de la dynamique des « Wazalendo ». 

    Ces patriotes qui affrontent le M23 dans l’axe Binza en territoire de Rutshuru affirment qu’il ne servira jamais de lit aux ennemis du Congo.

    « Par la présente, nous venons pour démentir auprès de la communauté tant nationale qu’internationale une information devenue virale sur les réseaux sociaux nous indexant d’être de mèche avec les terroristes du M23-RDF. Quelques éléments des FARDC et de la PNC ainsi que les unités wazalendo du FPP/AP ont fui abandonnant la zone le jour de la prise de Vitshumbi par le M23 le vendredi, 08 mars 2024 mais nous, FPLC, le patriotisme nous a obligé de ne pas abandonner nos positions », indique un communiqué signé par Moïse Kabunga, Porte-parole de ce mouvement engagé dans le front contre les rebelles du M23.

    Il ajoute que des ennemis de la paix ont utilisé certains médias disant qu’ils veulent désister de leurs positions pour rejoindre le M23.

    « Cela dans l’objectif de nous déstabiliser psychologiquement au profit de l’ennemi. Nous disons que nous ne sommes ni de près, ni de loin avec le M23 et nous nous rassurons que nous sommes déterminés à chasser l’ennemi sur le territoire national».

    Le Front Patriotique pour la Libération du Congo, un groupe des wazalendo qui combat contre les rebelles du M23-RDF sur l’axe Binza demande quant à ce à la justice d’interpeller les responsables des médias auteurs de ces fausses accusations.

    Tenez que le groupe FPLC se trouve dans l’axe Binza avec d’autres groupes d’autodéfense. Celui-ci s’organise à partir de la cité de Nyamilima dans le groupement de Binza en territoire de Rutshuru.

     Kake Mwenge

    Share.

    Un commentaire

    1. Pingback: Nord-Kivu : poursuite des combats sur les lignes de fronts de Sake et environs - La Prunelle RDC

    Leave A Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.