Accès Humanitaire

Des nouveaux affrontements sont signalés depuis le samedi 13 février 2021 à Mutongo; en groupement Ihana dans le territoire de Walikale au Nord-Kivu. C’est le député provincial Prince Kihangi Kyamwami qui l’annonce, dans un communiqué de presse publié ce dimanche.

Ces affrontements s’annoncent quelques jours avant la reprise des cours en RDC prévue pour le lundi 22 février 2021. Ce dimanche 14 févier, les éléments de la milice Nduma défense of Congo (NDC-R) aile Guidon; ont attaqué une position des éléments de Gilbert Bwira Chuo. L’on signale la mort d’un élément du chef rebelle Guidon Shimiray, ainsi que des blessés des deux côtés.

Ce parlementaire déplore le fait que malgré les initiatives de paix qui ont été entreprises dans cette zone depuis 2020; des centaines de morts, des blessés, des pillages des biens des paisibles citoyens, ainsi que des milliers de personnes déplacées sans assistance; continuent d’être enregistrés à Pinga, Matungu, Mutongo, Kaseke, Limangi, et plusieurs autres villages du groupement Ihana; ainsi que dans certains villages des groupements Kisimba Luberike et Utunda.

«Tout en condamnant ces actes ignobles et  barbares sans aucun objectif pour le peuple; j’invite encore une fois ces jeunes irrégulièrement armés à arrêter immédiatement ces hostilités de honte; et à cesser de répondre à toutes les sollicitations qui créent la désolation et des fissures au sein de la communauté de Walikale. Car ceux qui entretiennent ces jeunes les incitent à s’entretuer et à tuer leurs frères et sœurs et parents, répondront tôt ou tard de leurs actes, » dit-il.

Lire aussi Nord-Kivu: le Groupe d’Experts de l’ONU note que des officiers FARDC continuent à transférer des armes au NDC-Rénové

Le député Prince Kihangi invite les FARDC à revoir leurs stratégies de traque des forces négatives et la sécurisation des zones conquises; mais aussi revoir leur approche sur la reddition des groupes armés qui déstabilisent la communauté.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.