Accès Humanitaire

L’armée annonce avoir pris toutes les dispositions pour pouvoir élucider les circonstances de la mort du général Delphin Kahimbi.

Elle l’a dit au cours d’une réunion du Haut Commandement militaire des FARDC tenue à Kinshasa et présidé par le chef d’état major général Célestin Mbala Munsense.

Dans le compte rendu de cette réunion, lu par le sous-chef de l’État-Major chargé de l’administration, le général Kilumba Don De Dieu, il est indiqué qu’une enquête est ouverte et que les conclusions de cette dernière feront l’objet d’une communication dans les prochains jours.

«Toutes les mesures sont prises pour élucider les circonstances de cette douloureuse perte. Une enquête est ouverte et les conclusions de celle-ci feront l’objet d’une communication ultérieure,»

Il note également que la police scientifique est associée à cette enquête qui déterminera les conditions dans les quelles ce haut cadre de l’armée est mort.

Quelques heures plus tard, le chef d’État Major Général des forces armées de la République démocratique du Congo, le Général Célestin Mabala Musense a visité la famille de l’ex chef des renseignements militaires de l’armée congolaise.

Sur place, Célestin Mbala a présenté ses condoléances à la famille de Delphin Kahimbi.

Il note également que la police scientifique est associée à cette enquête qui déterminera les conditions dans les quelles ce haut cadre de l’armée est mort.

Pour rappel, le général major, Delphin Kahimbi est mort, le matin de ce vendredi 28 février 2020 à son domicile à Kinshasa. Son corps a par après été acheminé à l’hôpital du cinquantenaire.

Les causes de sa mort ne sont jusque là pas connues mais 24 heures avant avant sa mort il a été suspendu de ses fonctions car suspecté de conspirer contre le pouvoir en place.

Bertin Bulonza

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.